Amis des arts et de la culture de Palestine

« TU VEUX NOURRIR UN BÉDOUIN ? » UN RACISME ISRAÉLIEN DANS TOUTE SA LAIDEUR (VIDÉO)

En excursion quelque part dans le Negev, un père de famille israélien arrête sa voiture à la hauteur de deux petits garçons palestiniens, et demandent à ses propres enfants s’ils veulent « nourrir un Bédouin ».

Le papa insiste, montre à la caméra le paquet de biscuits qu’il va « généreusement » donner aux petits Palestiniens, et continue son cinéma.

« Vous voulez de l’argent ? 1.000 shekels (250 € environ) ? Ah non ! 10 shekels (2,5 €), ou alors un agora (moins de 1 centime », rigole-t-il encore, tandis que sa passagère tend une piécette aux garçonnets.

Fin de ce clip de 53 secondes, oeuvre du nommé Roy Oz, dit Roy Boy, qui exerçait jusqu’à présent ses talents comme animateur de télévision …. sur la chaîne enfantine de la télévision israélienne !

On ne sait comment cette vidéo, qui date de quelques années, a fini par fuiter. Sans doute Oz l’avait-il partagée avec quelques « potes », aussi imbus que lui de leur supériorité sur les indigènes, devait-il penser.
Roy Oz, dit Roy Boy, populaire animateur d’émissions pour les enfants à la télé israélienne

Toujours est-il que le militant israélien anti-colonialiste Edo Konrad l’a dénichée, et l’a postée sur Twitter où elle a été regardée près d’un million de fois en 24 heures. Après avoir nié dans un premier temps qu’il s’agissait de lui, Roy Oz a reconnu être l’auteur de cette saleté, et a bredouillé des excuses, tandis qu’un député de la minorité arabe annonçait un dépôt de plainte.

« Voici donc une famille israélienne qui se propose de nourrir deux enfants Bédouins, comme s’il s’agissait d’animaux dans un zoo. Cela nous montre que la déshumanisation des Palestiniens dans la société israélienne est un phénomène bien plus global qu’on ne veut l’entendre ou l’admettre. Voilà le vrai visage de l’Etat Juif en 2020 », conclut Edo Konrad.

Source : CAPJPO-EuroPalestine



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une réalisatrice palestinienne pré-sélectionnée pour la 93e Cérémonie des Oscars

    La cinéaste palestino-britannique Farah Nabulsi est en lice pour présenter, lors de la 93e cérémonie ds Oscars « The Present », ce film est sélectionné pour la catégorie Action court-métrage.
    Filmé en moins d’une semaine en Palestine, le film raconte l’histoire de Yousef et de sa fille partis chercher un cadeau pour leur épouse et mère à l’occasion de leur anniversaire de mariage. Une tâche qui s’avère presque impossible, et raconte les difficultés de la vie sous occupation israélienne.
    Le film a déjà (...)

  • La Chambre préliminaire de la CPI rend sa décision sur la demande du Procureur relative à la compétence territoriale concernant la Palestine

    Aujourd’hui, le 5 février 2021, la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé, à la majorité, que la compétence territoriale de la Cour dans la situation en Palestine, un État partie au Statut de Rome de la CPI, s’étend aux territoires occupés par Israël depuis 1967, à savoir Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.
    Le 20 décembre 2019, le Procureur a annoncé la conclusion de l’examen préliminaire de la situation en Palestine. Le Procureur avait conclu que (...)

  • Covid-19 : les Palestiniens abandonnés à leur sort pendant qu’Israël vaccine à tour de bras

    Alors que les Israéliens enregistrent un nombre record de vaccinations, les territoires occupés font toujours des pieds et des mains pour obtenir un vaccin contre le coronavirus.
    Israël s’est vanté de surpasser les autres pays avec sa campagne de vaccination contre le virus Covid-19, plus de 12 % de sa population ayant reçu la première de deux injections depuis décembre.
    Pfizer se vend au plus offrant
    Le pays cherche à être le premier au monde à réussir à se libérer de la Covid-19, en faisant (...)