Amis des arts et de la culture de Palestine

Quand Bla-Bla Car propose des assurances AXA !

Merci à François, un lecteur qui nous informe qu’il a reçu en tant que conducteur pratiquant le bla-bla car, une proposition qu’il a déclinée dans ces termes :

"Nous faisons souvent du covoiturage et j’ai reçu ce matin un mail de Bla-Bla Car me proposant une assurance "très intéressante" pour les gentils conducteurs comme moi, sponsorisée par AXA !!

Voici ce que je leur ai répondu :

"Avant qu’AXA puisse proposer son assurance pour les conducteurs utilisant Bla-bla Car, il faudrait qu’AXA cesse son financement des entreprises militaires Israéliennes, comme Elbit Systems qui ne manque pas de promouvoir ses drones avec la mention "testée au combat". En fait, ces drones n’ont fait qu’assassiner en toute impunité des Palestiniens qui manifestaient dans leurs prison à ciel ouvert de GAZA.
Je ne peux agir solidairement à travers BlablaCar et voir que mon action est récupérée par AXA, cette entreprise sans morale."

Merci à François.

- Pour rappel :

Le géant français de l’assurance est en effet complice de violations du Droit International en finançant Elbit Systems, fleuron israélien de l’industrie de l’armement, sordidement célèbre pour avoir fourni des armes qui ont déjà blessé et tué des centaines de civils palestiniens, dont de nombreux enfants.

AXA est également actionnaire de cinq grandes banques israéliennes qui financent toutes l’expansion coloniale illégale israélienne et son violent régime d’occupation militaire, a documenté la FIDH (Fédération Internationale des Droits de l’Homme).

Les institutions financières françaises et les assureurs ne peuvent ignorer l’illégalité des colonies israéliennes et les souffrances quotidiennes qu’elles engendrent. Expropriations arbitraires, familles séparées, emprisonnements d’enfants, checkpoints humiliants à n’en plus finir, sont les expériences déshumanisantes des palestiniens qui vivent sous un régime d’apartheid.

Le métier d’un assureur est pourtant de protéger les familles, leur domicile et leur biens des risques de la vie : pas de les mettre en péril. Mais AXA met en danger les familles palestiniennes à la fois en finançant les armes utilisées contre eux et en soutenant l’infrastructure militaire d’une occupation violente et meurtrière, comme le fait remarquer SumOfUs

CAPJPO-EuroPalestine



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La Chambre préliminaire de la CPI rend sa décision sur la demande du Procureur relative à la compétence territoriale concernant la Palestine

    Aujourd’hui, le 5 février 2021, la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé, à la majorité, que la compétence territoriale de la Cour dans la situation en Palestine, un État partie au Statut de Rome de la CPI, s’étend aux territoires occupés par Israël depuis 1967, à savoir Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.
    Le 20 décembre 2019, le Procureur a annoncé la conclusion de l’examen préliminaire de la situation en Palestine. Le Procureur avait conclu que (...)

  • Covid-19 : les Palestiniens abandonnés à leur sort pendant qu’Israël vaccine à tour de bras

    Alors que les Israéliens enregistrent un nombre record de vaccinations, les territoires occupés font toujours des pieds et des mains pour obtenir un vaccin contre le coronavirus.
    Israël s’est vanté de surpasser les autres pays avec sa campagne de vaccination contre le virus Covid-19, plus de 12 % de sa population ayant reçu la première de deux injections depuis décembre.
    Pfizer se vend au plus offrant
    Le pays cherche à être le premier au monde à réussir à se libérer de la Covid-19, en faisant (...)

  • COMMENT UN HOMME INTÈGRE ET COURAGEUX, À LA TÊTE DE L’UNRWA, A ÉTÉ LAMINÉ PAR LES MÉTHODES NAUSÉABONDES DU LOBBY ISRAÉLIEN

    L’enquête de l’ONU sur Pierre Krähenbühl, ancien commissaire général de l’UNRWA, obligé de démissionner après avoir été traîné dans la boue, montre que les accusations portés contre lui étaient fausses, et que le dossier est vide.
    Pierre Krahenbühl, a en fait commis une faute impardonnable : il a défendu les réfugiés palestiniens jusqu’au bout. Il s’est démené pour faire vivre cet organisme des Nations Unies, chargé de veiller à la sécurité alimentaire, sanitaire et éducative des réfugiés palestiniens. Y compris (...)