Amis des arts et de la culture de Palestine

Portrait de mes amis (3) : la diva


Troisième personne, troisième famille : Jumân est la deuxième d’une famille de quatre filles, toutes également intelligentes, belles, et apportant leur pierre à la vie artistique de Ramallah.
Rezane ’Azze, 21 ans, étudiante en droit à Bir Zeit, organise un programme d’échanges d’étudiants avec la France. Auteur d’un court-métrage primé en Oman, active dans le milieu du théâtre, elle joue également dans un feuilleton qui sera diffusé au moment du Ramadan. Elle vient de finir sa licence, et a reçu une bourse pour faire ses deux ans de Master en France.
Jumân ’Azze, 19 ans, fait des études de graphisme et de design à l’ Open University of Jerusalem ; elle chante, et participe aux expositions de la gallerie d’art contemporain de Ramallah, la galerie Mahattat.
Manar ’Azze, 18 ans, vient de passer son bac (le tawjihi, l’un des moments les plus importants de la vie du jeune Palestinien) ; elle danse dans la troupe de danse folklorique Al-Funnune, une des troupes les plus connue des Territoires (Khaled y a également dansé un temps).
Hazar ’Azze, 10 ans, est à l’école de cirque d’Al-Bireh, la Palestinian Circus School ; deuxième école de cirque de Palestine avec celle de Naplouse.

Ces quatre soeurs ont aussi un grand frère qui réalise des court-métrages d’animation, et un tout petit qui fait également du cirque. Aucune d’entre elles ne portent le voile, ainsi que la plupart de leurs amis ; d’ailleurs, Jumân est très libre : libre de faire des études d’art, d’être dehors toute la journée, et même de sortir avec un Français...



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Le 1er mai 2022 pour les travailleurs palestiniens : Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.

    Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.
    Dans une conjoncture particulière et un contexte difficile, marqué notamment par la poursuite de l’occupation, le maintien de la colonisation et les mesures atroces de l’occupation que les travailleurs palestiniens célèbrent la journée mondiale du travail, ce premier mai 2022.
    Les travailleurs palestiniens, en souffrance au quotidien à cause de la colonisation qui avale chaque jours les terrains appartiennent aux Palestiniens , de (...)

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)