Amis des arts et de la culture de Palestine

Portrait de mes amis (3) : la diva


Troisième personne, troisième famille : Jumân est la deuxième d’une famille de quatre filles, toutes également intelligentes, belles, et apportant leur pierre à la vie artistique de Ramallah.
Rezane ’Azze, 21 ans, étudiante en droit à Bir Zeit, organise un programme d’échanges d’étudiants avec la France. Auteur d’un court-métrage primé en Oman, active dans le milieu du théâtre, elle joue également dans un feuilleton qui sera diffusé au moment du Ramadan. Elle vient de finir sa licence, et a reçu une bourse pour faire ses deux ans de Master en France.
Jumân ’Azze, 19 ans, fait des études de graphisme et de design à l’ Open University of Jerusalem ; elle chante, et participe aux expositions de la gallerie d’art contemporain de Ramallah, la galerie Mahattat.
Manar ’Azze, 18 ans, vient de passer son bac (le tawjihi, l’un des moments les plus importants de la vie du jeune Palestinien) ; elle danse dans la troupe de danse folklorique Al-Funnune, une des troupes les plus connue des Territoires (Khaled y a également dansé un temps).
Hazar ’Azze, 10 ans, est à l’école de cirque d’Al-Bireh, la Palestinian Circus School ; deuxième école de cirque de Palestine avec celle de Naplouse.

Ces quatre soeurs ont aussi un grand frère qui réalise des court-métrages d’animation, et un tout petit qui fait également du cirque. Aucune d’entre elles ne portent le voile, ainsi que la plupart de leurs amis ; d’ailleurs, Jumân est très libre : libre de faire des études d’art, d’être dehors toute la journée, et même de sortir avec un Français...



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Oui, la résolution parlementaire sur l’apartheid israélien est justifiée, et opportune !

    La résolution « condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien » proposée par 38 député.e.s de la NUPES est une initiative courageuse et justifiée. Elle doit être saluée pour cela, et elle ne tombe pas « au mauvais moment ». Bien au contraire, elle est un premier pas pour permettre à la Gauche française de sortir enfin du déni et reconnaître aux droits nationaux des Palestiniens la même valeur qu’à ceux des Israéliens juifs.
    Elle est parfaitement (...)

  • Lettre de Salah Hamouri à Emmanuel Macron, depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer

    Depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer, Salah Hamouri, actuellement en détention administrative adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à l’occasion de la Fête nationale française.
    Monsieur le Président de la République,
    Je vous écris cette lettre à l’approche du 14 juillet, cette date qui a changé la face du monde en portant les valeurs d’humanité et de démocratie, et qui a donné à la République française sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».
    Des normes et des valeurs humaines résultant (...)

  • Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison-mère afin de geler les ventes en Israël

    Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison mère Unilever, pour bloquer la vente de sa marque et de ses droits en Israël à une compagnie israélienne qui vend ses produits dans les colonies de Cisjordanie occupée.
    Le fabricant de glaces demande aussi à un tribunal fédéral de New York qu’il lance une injonction d’urgence pour arrêter le transfert de tout actif de Ben & Jerry’s à AQP, l’entreprise israélienne, et à son propriétaire, Avi Zinger.
    Cette initiative est un nouveau coup porté à ce (...)