Amis des arts et de la culture de Palestine

Nouvelles des amis d’Al Rowwad

A TOUS UNE TRES BONNE ANNEE 2017

Début encourageant pour 2017 que cette résolution de l’ONU réclamant à Israël l’arrêt de la colonisation dans les territoires palestiniens. Mais déjà le futur président des USA s’est engagé à ne pas en tenir compte, attitude que partage le premier ministre d’Israël.

En raison de cette appropriation illégale et à mesure que le territoire dévolu aux Palestiniens se réduit, la vie de l’esprit s’affirme comme une voie de contournement.
Vivre dans sa tête, s’ouvrir au monde, affirmer la singularité de la culture palestinienne : autant d’échappées à cet emprisonnement

En ce début d’année, à savoir et à soutenir :

Formation Jouets en bois de 2 jeunes employés d’Al Rowwad à DIJON

Cette formation s’inscrit dans la professionnalisation et le développement du projet "Playbus" du centre Al Rowwad. Des jeux et jouets en bois fabriqués au centre sont destinés aux enfants et écoles des camps de réfugiés et des villages de Cisjordanie où un "playbus" les achemine. Deux jeunes de cet atelier seront accueillis à Quetigny en Mars 2017 pour y approfondir les techniques de conception, d’assemblage, de finition. Organisée par la jeune et très dynamique association Amitiés Palestine Al Rowwad 21, la formation nécessite un financement qui inclut déplacements, interprétariat, fournitures pédagogiques et matériel,…
Pour soutenir le projet, en savoir plus et diffuser l’information
Lien vers site AAR

Les marionnettes du Yes Theatre pour que Ghadeer puisse reprendre l’école

Ghadeer fait partie d’une communauté de Bédouins isolée et comme beaucoup de filles, elle a dû quitter l’école du fait de son accès difficile et de moyens insuffisants. Le Yes Theatre d’Hébron mène des ateliers, récolte les témoignages et produira un spectacle pour sensibiliser à l’importance de l’éducation et alerter les décideurs sur cette inégalité d’accès à l’éducation.

Pour soutenir le projet, en savoir plus et diffuser l’information
Lien vers site AAR

NB ? : tout don destiné à ces financements participatifs(en précisant bien sa destination) versé au compte des Amis d’Al Rowwad qui reversera donnera lieu à un reçu fiscal

Le Théâtre National Palestinien en collaboration avec Adel Hakim présente 2 spectacles au Théâtre des Quartiers d’Ivry dès le 5 janvier (cf ci-contre)

Merci pour votre fidélité, votre intérêt et votre soutien amical.
Les AMIS D’AL ROWWAD



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Un film en français sur la récolte des olives à Gaza

    Un film documentaire en français sur la récolte des olives dans la bande de Gaza inspiré par le poème de Ziad Medoukh.
    " Les Oliviers poussent encore à Gaza ".le réalisateur Soud Mehna, le photographe Mohamed Madhoun, la diplômés de français Rwan Shawa et les jeunes francophones de Gaza la vie ont participé à sortie de ce film magnifique.
    Bon film de Gaza la vie | Novembre 2021

  • Des employés d’Amazon et de Google réclament la rupture de leurs contrats avec l’armée israélienne

    Les deux firmes sont exhortées par près de 400 employés à renoncer à un contrat d’1,2 milliard de dollars qui prévoit la fourniture de services à l’armée et au gouvernement d’Israël
    Les appels lancés chez Amazon et Google sont toutefois restés sans réponse, alors que les deux firmes ont signé le contrat du projet Nimbus avec Israël le 24 mai Un groupe de 400 employés des géants technologiques Amazon et Google a publié mardi une lettre ouverte demandant à leurs employeurs de se retirer d’un contrat d’1,2 (...)

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)