Amis des arts et de la culture de Palestine

Nouveau film à ne pas manquer Return to Haifa de Kasem Hawal en accès libre jusqu’au 29 juillet

Pour visionner le film cliquez ICI

Synopsis :

Retour à Haïfa est basé sur le roman de Ghassan Kanafani dont l’intrigue se déroule en 1967, lorsque des réfugiés palestiniens vivant dans les territoires nouvellement occupés ont eu l’occasion de visiter les lieux dont ils avaient été expulsés en 1948.
C’est l’histoire de Safia et de Saïd, pris dans l’attaque de la ville d’Haïfa par les forces israéliennes en 1948, paniqués, séparés, forcés d’abandonner leur fils de 5 mois, Khaldoun, alors qu’ils sont expulsés de la ville. Vingt ans plus tard, l’occupant israélien autorise des familles palestiniennes à visiter leur lieu d’origine. Safia et Saïd se rendent devant leur maison à Haifa dans l’espoir de voir leur fils.

Ils découvrent que Khaldoun s’appelle désormais Dov et qu’il a été adopté par des immigrés juifs installés là en 1948. Il vient d’être enrôlé dans l’armée israélienne

Réalisé par : Kassem Hawal
1982 — 92 min

Bonne projection, et à la semaine prochaine



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine