Amis des arts et de la culture de Palestine

Nous vous invitons à découvrir le magnifique livre de Joss dray

Nous vous invitons à découvrir le magnifique livre de la photographe Joss Dray « Revenir à Jénine », le témoignage vivant, engagé et intime d’une militante qui accompagne la lutte des réfugiés et du peuple palestinien depuis plusieurs décennies. Et qui a su aussi leur donner la parole et l’image, car tout un chapitre est consacré aux photos et textes réalisés par les habitants du camp de réfugiés de Jénine lors d’ ateliers de création qui se sont tenu en 2017- 2018.

Un livre à mettre entre toutes les mains... et sur les étagères de toutes les bibliothèques des réseaux de lecture publique !!!

REVENIR À JÉNINE

Une histoire vivante du camp de réfugiés 1989-2018

« J’ai découvert les habitants du camp de réfugiés de Jénine en 1989 pendant la première Intifada avec Arna Mer-Khamis que j’ai suivie et photographiée dans ses activités. Elle y avait fondé la Maison des Enfants et s’installait avec les enfants dans la rue, face aux soldats israéliens, pour dessiner, écrire et leur permettre de s’exprimer. Elle a également participé aux comités populaires pour l’éducation, lorsque l’armée israélienne a fermé les écoles palestiniennes.

Depuis le début de mon travail en Palestine, il me tenait à cœur de documenter la
résistance.
De 2001 à 2003, j’ai participé à la Campagne des Missions Civiles pour la Protection du Peuple Palestinien en organisant des missions de création et je suis revenue à Jénine où j’ai entamé un travail de mémoire avec les "enfants d’Arna" devenus adultes.

En 2016, je revins de nouveau à Jénine avec une délégation de l’Association pour les Jumelages entre Camps de Réfugiés Palestiniens et Villes Françaises (AJPF). Dès mon arrivée dans le camp, je retrouvai Najet, Ahlam, Abla, Brahim et Abou El Eiz, ils se souvenaient de notre groupe de 2002-2003. . . »

Joss Dray, août 2020

Commander le livre chez l’éditeur
REVENIR À JÉNINE - SCRIBEST



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • General Mills va désinvestir de l’apartheid israélien.

    General Mills, la compagnie mère de Pillsbury, a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS contre sa production de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée. Date d’origine : 01/06/2022, Traduit par : CG pour BDS France
    Hier, General Mills a annoncé que la compagnie a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de (...)

  • Apartheid en action » : le danger des nouvelles restrictions d’Israël pour les voyages en Cisjordanie

    De nouvelles restrictions israéliennes sur les Palestiniens avec des passeports étrangers reçoivent la condamnation des experts juridiques, tandis que l’administration Biden ne fait pas pas grand chose pour défendre les droits des citoyens des Etats-Unis.
    Si un Palestino-américain veut se rendre en Cisjordanie occupée pour une visite à sa famille, il sera bientôt obligé de demander au gouvernement israélien une permission à l’avance, de révéler des informations personnelles sur les parents qu’il (...)

  • USA : LA DÉPUTÉE RACHIDA TLAIB INTRODUIT UNE RÉSOLUTION AU CONGRÈS POUR LA RECONNAISSANCE DE LA NAKBA

    Rachida Tlaib, parlementaire palestino-américaine, a présenté mardi une résolution reconnaissant la Nakba (catastrophe), où 400 villes et villages palestiniens ont été détruits, plus de 700 000 Palestiniens ont été déracinés de leurs maisons et sont devenus des réfugiés.
    USA : La députée Rachida Tlaib introduit une résolution au congrès pour la reconnaissance de la Nakba « Nous devons promouvoir les droits de l’homme et la justice. Le peuple palestinien depuis la Nakba de 1948 vit sous l’oppression et un (...)