Amis des arts et de la culture de Palestine

Microsoft se retire de la société israélienne de reconnaissance faciale AnyVision

Microsoft a expliqué qu’il avait décidé de mettre fin à tous ses investissements minoritaires dans des sociétés qui vendent des technologies de reconnaissance faciale.

Les groupes pro-BDS ont salué comme une victoire la décision de Microsoft Corp. de se retirer de la société israélienne AnyVision après une campagne soutenue contre la société pour l’utilisation de sa technologie de reconnaissance faciale contre les Palestiniens de Cisjordanie.

"BDS Win !" a tweeté l’ONG de gauche "Jewish Voice for Peace" en apprenant la nouvelle.

« La campagne #DropAnyVision célèbre une énorme victoire alors que Microsoft se retire de la société de technologie israélienne AnyVision. 75 000 signatures, protestation du siège de Microsoft, partenariats et organisation puissants ont mené à cette victoire. »

Un audit réalisé par la firme internationale américaine Covington & Burling LLP a confirmé que « la technologie AnyVision est utilisée dans les points de contrôle de passage des frontières entre Israël et la Cisjordanie, comme l’a reconnu AnyVision en réponse aux demandes des médias et confirmée à Microsoft ».

L’audit, dirigé par l’ancien procureur général américain Eric Holder, a cependant rejeté les allégations selon lesquelles la technologie faisait partie d’un programme de surveillance de masse.

"Les preuves disponibles, cependant, démontrent que la technologie d’AnyVision n’a pas auparavant et n’alimente pas actuellement un programme de surveillance de masse en Cisjordanie comme cela a été allégué dans les rapports des médias", a déclaré la firme dans un communiqué rédigé à la fois par Microsoft et AnyVision. Il a été publié vendredi sur le site Web de Microsoft.

L’investissement de Microsoft dans AnyVision n’est donc pas une violation de la politique de l’entreprise, a expliqué Covington.

Microsoft a toutefois déclaré que le problème l’avait alerté des problèmes inhérents à "être un investisseur minoritaire dans une entreprise qui vend des technologies sensibles".

La société a expliqué que « ces investissements ne permettent généralement pas le niveau de surveillance ou de contrôle que Microsoft exerce sur l’utilisation de sa propre technologie ».

Microsoft a expliqué qu’il avait décidé de mettre fin à tous ses investissements minoritaires dans des sociétés qui vendent des technologies de reconnaissance faciale. » Au lieu de cela, at-elle déclaré, se concentrerait sur « des relations qui permettent à Microsoft de mieux surveiller et contrôler l’utilisation des technologies sensibles ».

https://m.jpost.com/jpost-tech/microsoft-divests-from-israeli-facial-recognition-firm-anyvision-622828



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine