Amis des arts et de la culture de Palestine

Le festival de cinéma "Tapis Rouge" à Gaza-vidéo-

Pour sa cinquième édition, le festival "Red Carpet" ou "Tapis Rouge" s’est déroulé dans les salles de Gaza du 4 au 8 décembre 2019

Avec la projection de 50 films sur grand écran dans des salles, dans des centres culturels et dans la rue.

Chaque année depuis 2015 jusqu’à aujourd’hui, les Palestiniens de Gaza organisent le festival du cinéma des films dans les salles de Gaza.

Malgré le blocus israélien inhumain, et malgré une situation explosive dans la bande de Gaza, deux semaine après la nouvelle attaque militaire israélienne sur cette région enfermée fin novembre dernier, qui a fait 36 morts palestiniens parmi eux 8 enfants et 3 femmes.

Ce Festival a diffusé 50films et documentaires palestiniens et étrangers sur le thème de "Droits de l’Homme".

Le festival des films sur les droits de l’Homme, qui a choisi cette année pour slogan "Je suis humain", a connu la présence d’un public large et attentif. Plus de 4000 spectateurs se sont déplacés de différentes régions de la bande de Gaza pour voir les différents films et documentaires.

Le film d’ouverture de ce festival a été le documentaire : "Gaza". Un film réalisé par les Irlandais Andrew McConnell et Garry Keane, qui raconte sur plusieurs années le quotidien des Gazaouis et qui a été salué par la critique.

Le "Tapis Rouge" est un évènement rare à Gaza , les Palestiniens de Gaza ont pu vivre sur cinq jours ’’Cannes avec une petite touche gazouie"

Oui, Gaza a le droit au cinéma, a le droit à la culture, et a le droit à la vie.

Pour visionner une partie de ce Festival, cliquez sur ce lien de cette vidéo réalisée par la chaîne "Gaza la vie"



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)