Amis des arts et de la culture de Palestine

Le cri des oliviers

Une Palestinienne en lutte pour la paix - Sumaya Farhat-Naser

Née en 1948 dans un village proche de Ramallah au sein d’une
famille traditionnelle, Sumaya Farhat-Naser refuse d’être
mariée à 14 ans selon la coutume. Sa scolarité
terminée, elle poursuit ses études en Allemagne. Confrontée
à l’histoire germano-juive, elle découvre la réalité
des victimes de l’holocauste et de l’antisémitisme.
Dans le même temps, elle prend conscience de son identité
palestinienne et de l’ignorance entourant l’histoire de
son propre peuple. Cette double expérience la marque profondément.


De retour dans ce qui est devenu les territoires occupés, l’auteure
qui enseigne à l’Université de Bir-Zeit, s’engage
dans un travail pour la paix avec des femmes palestiniennes et israéliennes.
Ce livre raconte la difficile approche de ces femmes qui apprennent
à se connaître, à surmonter la méfiance et
les malentendus, et peu à peu, alors que de part et d’autre
la situation se tend, osent se parler franchement.

Editions Labor et Fides

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Dommages perpétrés par Israël à l’encontre des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza (octobre 2023 – janvier 2024)

    Rapport préliminaire des Bibliothécaires et Archivistes en Palestine (LAP)
    La destruction du patrimoine culturel de Gaza appauvrit l’identité collective du peuple palestinien, le prive irréversiblement de son histoire et viole sa souveraineté. Dans ce rapport, nous présentons une liste partielle des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza qui ont été détruits, endommagés ou pillés par les forces armées israéliennes depuis le 7 octobre 2023. Un tel rapport est nécessairement incomplet. Il est (...)

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)