Amis des arts et de la culture de Palestine

Le Forum des échecs palestinien à la FIDE : Déplacez le championnat du monde d’échecs par équipes de Jérusalem-Est occupée

Le Forum des échecs palestinien du camp de réfugiés de Chatila appelle la Fédération internationale des échecs à déplacer le tournoi de Jérusalem-Est palestinienne occupée par Israël.

Chère Fédération internationale des échecs et équipes participantes du Championnat du monde par équipes 2022,

Nous vous écrivons depuis le Forum palestinien d’Échecs du camp de réfugiés palestiniens de Chatila au Liban pour demander instamment à la Fédération internationale des échecs (FIDE) de ne pas organiser le Championnat du monde par équipes 2022 à Jérusalem-Est occupée ou dans tout autre lieu sous le contrôle du régime d’occupation militaire et d’apartheid d’Israël.

Nous sommes des fils et des filles de Palestiniens autochtones chassés de notre patrie par les milices sionistes et, plus tard, par l’armée israélienne. Nous vivons en exil forcé depuis plus de sept décennies. Le régime israélien empêche plus de 9 millions de réfugiés palestiniens d’exercer leur droit inhérent, stipulé par l’ONU, de rentrer chez eux.

Alors que nous sommes empêchés de participer à des tournois d’échecs dans notre pays, l’apartheid israélien accueillera des équipes internationales pour le tournoi de la FIDE à Jérusalem-Est occupée. Israël sait que cela aidera à cimenter son contrôle illégal sur ce qui est internationalement reconnu comme une ville palestinienne occupée sur laquelle Israël n’a aucune souveraineté légale. Israël sait également que l’accueil du tournoi de la FIDE contribuera à blanchir son image, ce qui l’aide à maintenir son impunité malgré des décennies de déni des droits humains fondamentaux de tous les Palestiniens.

Les efforts du régime israélien pour expulser par la force les Palestiniens de notre patrie ne sont pas seulement dans les histoires des générations qui nous ont précédés, mais dans la réalité des Palestiniens d’aujourd’hui. Par la démolition des maisons palestiniennes, la confiscation des terres palestiniennes et des précieuses ressources en eau, l’expansion des colonies israéliennes illégales, le refus du regroupement familial palestinien, les expulsions forcées de Palestiniens, les postes de contrôle militaires, la violence incessante et les restrictions sévères à la circulation, l’objectif du régime israélien est clair. Israël s’efforce d’expulser délibérément les Palestiniens de leur patrie et de maintenir un système qui privilégie les Israéliens juifs au détriment des Palestiniens autochtones. Dans son étude dénonçant le régime d’apartheid d’Israël, Amnesty International affirme qu’Israël traite tous les Palestiniens comme « un groupe racial inférieur ».

En tant que joueurs d’échecs, nous étudions soigneusement nos mouvements. Dans ce cas, la FIDE n’a que deux coups à jouer.

La FIDE peut se placer systématiquement du côté des droits humains et du droit international, comme elle l’a fait lorsqu’elle a pris des mesures immédiates pour interdire à la Russie et à la Biélorussie d’organiser des compétitions FIDE.
Ou la FIDE peut adopter un deux-poids deux-mesures flagrant, en soutenant l’apartheid israélien et son oppression des Palestiniens depuis des décennies, et rester dans les mémoires.
Faites le bon choix, FIDE. Déplacez le championnat du monde par équipe de 2022 loin de l’apartheid israélien.

Date d’origine : 10/11/2022
Auteur : Palestinian Chess Forum
Source : Site du BNC
Traduit par : JC pour BDS France



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Dommages perpétrés par Israël à l’encontre des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza (octobre 2023 – janvier 2024)

    Rapport préliminaire des Bibliothécaires et Archivistes en Palestine (LAP)
    La destruction du patrimoine culturel de Gaza appauvrit l’identité collective du peuple palestinien, le prive irréversiblement de son histoire et viole sa souveraineté. Dans ce rapport, nous présentons une liste partielle des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza qui ont été détruits, endommagés ou pillés par les forces armées israéliennes depuis le 7 octobre 2023. Un tel rapport est nécessairement incomplet. Il est (...)

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)