Amis des arts et de la culture de Palestine

Le Festival ciné-Palestine s’associe au 14e Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient - PCMMO pour deux séances au mois d’avril :

Mercredi 17 avril à 19h au cinéma l’Etoile à la Courneuve pour la présentation du focus sur la bande de Gaza lors de la 5e édition du FCP

GAZA, SOUVENIRS
de Samuel Albaric — France / 2008 / 46’ / Documentare / VOSTF
Rencontre avec Samuel Albaric et Wissam Alhaj
Un jeune Palestinien et un jeune Français, Wissam et Sam, évoquent ensemble au téléphone les souvenirs d’un Gaza fantasmagorique où les boulangers séduisent les jeunes filles et les vendeurs de légumes nous emmènent dans le monde fabuleux des djinns. Et pas seulement un espace de souffrance et de mort.

JEAN GENET, UN CAPTIF AMOUREUX, PARCOURS D’UN POÈTE COMBATTANT
de Michèle Collery — France / 2017 / 1h14 / Documentaire / VOSTF

Rencontre avec Michèle Collery

Septembre 1982, Jean Genet découvre les massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila. Sous le choc, il rédige Quatre heures à Chatila qui le ramène à l’écriture après 20 ans de silence littéraire. Il poursuit avec Un captif amoureux, recueil de souvenirs où il évoque ses combats auprès des Black Panthers et des feddayin. Entrelacé d’entretiens, d’extraits de film, d’images d’archives, de lectures, le film retrace ce parcours poétique et politique de l’écrivain, depuis les années 70 jusqu’à sa mort en 1986.

Vendredi 19 avril à 20h
au cinéma Le Studio à Aubervilliers pour une soirée en présence de Leïla Shahid, ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union Européenne et marraine du 14e PCMMO et Mériem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, en hommage à la mémoire de Jack Ralite, ancien maire d’Aubervilliers engagé pour la Palestine.

3000 NUITS
de Mai Masri — Palestine, France, Liban, Jordanie, EAU, Qatar / 2017 / 1h42 / Fiction / VOSTF

Avec Maisa Abd Elhadi, Nadira Omran, Raida Adon

Années 80, à la veille des événements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’Israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)

  • « Soumaya présente le point de vue des victimes de l’état d’urgence »

    Premier film à revenir sur les dégâts humains de l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris, Soumaya n’a pas encore trouvé de distributeur.
    Soumaya est cadre dans une entreprise responsable de la sécurité de l’aéroport Charles de Gaulle. Musulmane, mère d’une petite fille, elle voit du jour au lendemain sa vie bouleversée lorsqu’elle est licenciée après avoir subi une perquisition administrative.
    Sur la base d’une dénonciation anonyme sans doute due à un collègue envieux, (...)