Amis des arts et de la culture de Palestine

Le Festival ciné-Palestine s’associe au 14e Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient - PCMMO pour deux séances au mois d’avril :

Mercredi 17 avril à 19h au cinéma l’Etoile à la Courneuve pour la présentation du focus sur la bande de Gaza lors de la 5e édition du FCP

GAZA, SOUVENIRS
de Samuel Albaric — France / 2008 / 46’ / Documentare / VOSTF
Rencontre avec Samuel Albaric et Wissam Alhaj
Un jeune Palestinien et un jeune Français, Wissam et Sam, évoquent ensemble au téléphone les souvenirs d’un Gaza fantasmagorique où les boulangers séduisent les jeunes filles et les vendeurs de légumes nous emmènent dans le monde fabuleux des djinns. Et pas seulement un espace de souffrance et de mort.

JEAN GENET, UN CAPTIF AMOUREUX, PARCOURS D’UN POÈTE COMBATTANT
de Michèle Collery — France / 2017 / 1h14 / Documentaire / VOSTF

Rencontre avec Michèle Collery

Septembre 1982, Jean Genet découvre les massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila. Sous le choc, il rédige Quatre heures à Chatila qui le ramène à l’écriture après 20 ans de silence littéraire. Il poursuit avec Un captif amoureux, recueil de souvenirs où il évoque ses combats auprès des Black Panthers et des feddayin. Entrelacé d’entretiens, d’extraits de film, d’images d’archives, de lectures, le film retrace ce parcours poétique et politique de l’écrivain, depuis les années 70 jusqu’à sa mort en 1986.

Vendredi 19 avril à 20h
au cinéma Le Studio à Aubervilliers pour une soirée en présence de Leïla Shahid, ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union Européenne et marraine du 14e PCMMO et Mériem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, en hommage à la mémoire de Jack Ralite, ancien maire d’Aubervilliers engagé pour la Palestine.

3000 NUITS
de Mai Masri — Palestine, France, Liban, Jordanie, EAU, Qatar / 2017 / 1h42 / Fiction / VOSTF

Avec Maisa Abd Elhadi, Nadira Omran, Raida Adon

Années 80, à la veille des événements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’Israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Un film en français sur la récolte des olives à Gaza

    Un film documentaire en français sur la récolte des olives dans la bande de Gaza inspiré par le poème de Ziad Medoukh.
    " Les Oliviers poussent encore à Gaza ".le réalisateur Soud Mehna, le photographe Mohamed Madhoun, la diplômés de français Rwan Shawa et les jeunes francophones de Gaza la vie ont participé à sortie de ce film magnifique.
    Bon film de Gaza la vie | Novembre 2021

  • Des employés d’Amazon et de Google réclament la rupture de leurs contrats avec l’armée israélienne

    Les deux firmes sont exhortées par près de 400 employés à renoncer à un contrat d’1,2 milliard de dollars qui prévoit la fourniture de services à l’armée et au gouvernement d’Israël
    Les appels lancés chez Amazon et Google sont toutefois restés sans réponse, alors que les deux firmes ont signé le contrat du projet Nimbus avec Israël le 24 mai Un groupe de 400 employés des géants technologiques Amazon et Google a publié mardi une lettre ouverte demandant à leurs employeurs de se retirer d’un contrat d’1,2 (...)

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)