Amis des arts et de la culture de Palestine

La 7ème édition de Ciné-Palestine Toulouse Occitanie s’adapte et devient Ciné-Palestine Toulouse Occitanie… Nomade

A vous, ami-e-s de Ciné Palestine, qui attendiez le 1° mars et le lancement de Ciné-Palestine depuis un an… et le riche programme concocté par notre équipe : 25 films (courts et moyens métrages, fictions et documentaires) et de nombreux invités (15 cinéastes, 2 journalistes) pour les accompagner. Et d’autres surprises : littérature, musique, exposition etc.
L’équipe de Ciné-Palestine a donc travaillé depuis avril 2020 à la conception de cette 7ème édition. Tout était prêt, tout est prêt. Mais…
Actuellement la situation sanitaire en France et les incertitudes qui en découlent quant à l’ouverture des salles de cinéma, de théâtre, des divers lieux publics nous conduisent, non à annuler l’événement mais à le transformer, aménager, déplacer. Pas d’annulation donc mais un plan B, plan que nos amis palestiniens doivent souvent mettre en œuvre.
Ciné-Palestine Nomade se promènera de mars à juin, de projections en ligne à émissions de radios, de salles de cinéma à journée festive, de table ronde à exposition photos itinérante, en ville, dans le « grand Toulouse » et en région.
Suivez le programme sur notre site et nos réseaux sociaux.
Répondre à l’attente du public, fêter le cinéma palestinien, le faire vivre et aimer, c’est toujours notre désir et notre but.

Programme CinéPalestine 2021 en ligne

En cette période de restrictions et de privations culturelles et sociales - situation que la Palestine affronte depuis si longtemps - l’équipe de Ciné-Palestine Toulouse Occitanie mettra tout en oeuvre pour que cette 7ème édition inédite soit une réussite, qu’elle affirme encore plus notre engagement auprès des cinéastes et des artistes palestiniens et notre volonté de leur faire rencontrer un large public.
La réussite de notre événement hybride et décalé dépendra de l’évolution de la situation sanitaire en Occitanie et des restrictions préconisées. Nous restons mobilisés et optimistes.

Dossier de presse


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La Chambre préliminaire de la CPI rend sa décision sur la demande du Procureur relative à la compétence territoriale concernant la Palestine

    Aujourd’hui, le 5 février 2021, la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé, à la majorité, que la compétence territoriale de la Cour dans la situation en Palestine, un État partie au Statut de Rome de la CPI, s’étend aux territoires occupés par Israël depuis 1967, à savoir Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.
    Le 20 décembre 2019, le Procureur a annoncé la conclusion de l’examen préliminaire de la situation en Palestine. Le Procureur avait conclu que (...)

  • Covid-19 : les Palestiniens abandonnés à leur sort pendant qu’Israël vaccine à tour de bras

    Alors que les Israéliens enregistrent un nombre record de vaccinations, les territoires occupés font toujours des pieds et des mains pour obtenir un vaccin contre le coronavirus.
    Israël s’est vanté de surpasser les autres pays avec sa campagne de vaccination contre le virus Covid-19, plus de 12 % de sa population ayant reçu la première de deux injections depuis décembre.
    Pfizer se vend au plus offrant
    Le pays cherche à être le premier au monde à réussir à se libérer de la Covid-19, en faisant (...)

  • COMMENT UN HOMME INTÈGRE ET COURAGEUX, À LA TÊTE DE L’UNRWA, A ÉTÉ LAMINÉ PAR LES MÉTHODES NAUSÉABONDES DU LOBBY ISRAÉLIEN

    L’enquête de l’ONU sur Pierre Krähenbühl, ancien commissaire général de l’UNRWA, obligé de démissionner après avoir été traîné dans la boue, montre que les accusations portés contre lui étaient fausses, et que le dossier est vide.
    Pierre Krahenbühl, a en fait commis une faute impardonnable : il a défendu les réfugiés palestiniens jusqu’au bout. Il s’est démené pour faire vivre cet organisme des Nations Unies, chargé de veiller à la sécurité alimentaire, sanitaire et éducative des réfugiés palestiniens. Y compris (...)