Amis des arts et de la culture de Palestine

LE RÉSUMÉ DE 2021 : 21 SUCCÈS POUR LA LUTTE DE LIBÉRATION PALESTINIENNE

Le 31 décembre, par le Comité National Palestinien BDS (BNC)

Nous nous souviendrons longtemps de 2021 comme l’année où la désignation d’Israël comme État d’apartheid a commencé à se généraliser. Malgré l’intensification des massacres et du nettoyage ethnique des communautés autochtones palestiniennes par Israël, la solidarité avec notre lutte de libération a été tout simplement sans précédent en 2021.

Voici 21 temps forts de cette solidarité sans précédent :

Un rapport novateur de Human Rights Watch a expliqué comment les politiques d’Israël à l’égard des Palestiniens s’apparentent à des crimes contre l’humanité de persécution et d’apartheid. Plus tôt cette année, la plus grande organisation israélienne de défense des droits de l’Homme, B’Tselem, était parvenue à la même conclusion dans son rapport intitulé : « C’est l’apartheid : le régime israélien promeut et perpétue la suprématie juive entre la mer Méditerranée et le Jourdain »
Dix anciens présidents et plus de 700 parlementaires, maires, figures culturelles et universitaires d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique ont appelé les Nations Unies à condamner Israël en tant qu’État d’apartheid et à lui imposer des sanctions légales.
Le plus grand fonds de pension norvégien, KLP, a exclu 16 entreprises en raison de leur complicité avec les colonies illégales d’Israël et les violations des droits de l’Homme en Israël.
Lors de sa dernière conférence, le Parti travailliste britannique a massivement condamné Israël comme État d’apartheid et a appelé à des sanctions à son encontre.
Le Congrès du travail du Canada (CTC) a approuvé l’interdiction des produits issus de la colonisation, encourageant le désinvestissement des entreprises militaires et de sécurité israéliennes, et appelant le Canada à imposer un #EmbargoMilitaire sur Israël. Aussi, 39 organisations syndicales, représentant des centaines de milliers de travailleurs à travers le Canada, ont exhorté le gouvernement de Justin Trudeau à suspendre immédiatement le commerce militaire avec Israël.
Ben&Jerry’s a anoncé qu’il ne renouvellerait pas son accord de licence avec son licencié israélien et qu’elle mettrait fin aux ventes de ses glaces dans els colonies illégales d’Israël sur des terres palestiniennes volées.
La Norges Bank, qui gère le plus grand fonds de pension du monde, a exclu trois entreprises impliquées dans le système colonial et d’apartheid d’Israël – (Elco Ltd.), (Ashtrom Group Ltd) et (Electra Ltd) – suite à la campagne menée par les partenaires de BDS en Norvège, notamment les syndicats.
Le fonds de pension Lothian, le deuxième fonds de pension des autorités locales d’Ecosse, avec 84 000 membres et 8 milliards de livres sterling d’actifs, s’est séparé de la banque israélienne Hapoalim.
Le gouvernement irlandais est devenu le premier de l’UE à déclarer que les colonies illégales d’Israël sur les terres palestiniennes occupées constituent une « annexion de facto ».
Le parlement chilien a introduit un projet de loi visant à interdire l’importation de produits israéliens provenant des colonies illégales.
Des milliers d’artistes et de personnalités culturelles – dont des stars hollywoodiennes, des musiciens de premier plan, des artistes contemporains visionnaires, des auteurs renommés et bien d’autres – ont approuvé le désengagement du secteur culturel complice de l’apartheid israélien.
Près de 30 partenaires répartis dans 13 villes sur quatre continents ont organisé Queer Cinema for Palestine, un festival de films homosexuels sans précédents qui rejette le pinkwashing de l’apartheid israélien. Plus de 200 cinéastes homosexuels se sont engagés à ne pas participer aux événements parrainés par le gouvernement israélien.
Plus de 350 départements, centres, syndicats et sociétés universitaires dans le monde, ainsi que 23 000 universitaires, étudiants, membres du personnel universitaire, ont déclaré soutenir les droits des Palestiniens, et beaucoup ont appelé à la campagne BDS. L’association d’étudiants de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève est devenue la première association d’étudiants en Suisse à soutenir le mouvement BDS et à sa déclarer zone libre d’apartheid (ZLA).
L’Université de Brasilia et l’Université du Costa Rica ont adopté des résolutions historiques déclarant qu’elles n’entretiendront aucun lien avec les entreprises complices du régime militaire, de colonialisme et d’apartheid d’Israël.
Le Congrès du personnel de la City University of New York (CUNY), qui représente 30 000 membres, a condamné Israël comme État colonisateur et d’apartheid. Le conseil d’administration et les rédacteurs en chef de la N.Y.U Review of Law & Social Change ont voté en faveur du mouvement BDS et du boycott des institutions universitaires israéliennes complices en particulier.
Plus de 130 organisations mexicaines de défense des droits civils ont exigé que CEMEX mette fin à sa complicité avec l’apartheid israélien.
Le fonds de pension de l’East Sussex s’est désengagé d’Elbit System, le plus grand fabricant d’armes privé d’Israël.
Le Centre International de Solidarité Ouvrière (CISO), une importante coalition de plus de 60 syndicats québécois et de groupes de la société civile, a approuvé à l’unanimité le BDS et a exhorté le gouvernement canadien à désigner Israël comme un État d’apartheid.
Dans sa convention annuelle, l’Eglise épiscopale du Vermont s’est élevée avec force contre l’oppression des Palestiniens par Israël, soutenue par les États-Unis, condamnant par une majorité de 89-25 les politiques d’apartheid israéliennes.
Le match « amical » entre le FC Barcelone et le club israélien raciste Beitar Jerusalem, connu pour les chants « morts aux Arabes » de ses supporters, a été annulé. Le Qatar Sports Club, club de première division, s’est engagé à ne pas renouveler son contrat avec PUMA, alors que des appels au boycott de PUMA ont été lancés en raison de sa complicité avec l’apartheid israélien. Un nombre sans précédent d’athlètes star ont courageusement exprimé leur solidarité avec la lutte palestinienne contre l’apartheid dans les stades et auprès de millions de followers sur les réseaux sociaux.
La députée finlandaise Veronika Honkassalo a soumis au Parlement un projet de loi qui vise à interdire l’importation de tout produit fabriqué dans els colonies israéliennes illégales.

Grâce à votre soutien, notre mouvement BDS pour la liberté, la justice et l’égalité a continué de croître en portée et en impact en 2021.

Source : BDS Movement

Traduction GF pour BDS France



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Le 1er mai 2022 pour les travailleurs palestiniens : Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.

    Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.
    Dans une conjoncture particulière et un contexte difficile, marqué notamment par la poursuite de l’occupation, le maintien de la colonisation et les mesures atroces de l’occupation que les travailleurs palestiniens célèbrent la journée mondiale du travail, ce premier mai 2022.
    Les travailleurs palestiniens, en souffrance au quotidien à cause de la colonisation qui avale chaque jours les terrains appartiennent aux Palestiniens , de (...)

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)