Amis des arts et de la culture de Palestine

L’occupation interdit la construction d’un stade à Bethléem

Les forces d’occupation ont exigé l’arrêt de la construction d’un stade de football dans le village de Wed -Foukin, district de Bethléem, au sud de la Cisjordanie occupée.

Le président du Conseil villageois de Wed-Foukin Ahmed Soukker, a déclaré à l’agence Quds Press que les autorités d’occupation ont remis un ordre d’arrêt de construction du stade dont le conseil du village a débuté la construction il y a deux mois, dans le sud du village de Wad Fukin.

La note affirme que le projet est en cours de construction sur une terre appartenant à l’Etat juif.

Ahmed Soukker a souligné que la notification comprend un arrêt des travaux sur le site et l’orientation pour avis contraire, vers les tribunaux de l’occupation dans les trois semaines prochaines.

Soukker a affirmé que l’occupation a déjà arrêté la construction d’un parc dans le même village, sous prétexte que le terrain appartient à l’Etat juif et cherche à mettre en œuvre des programmes de logements propres aux juifs sur le même territoire.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)

  • « Soumaya présente le point de vue des victimes de l’état d’urgence »

    Premier film à revenir sur les dégâts humains de l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris, Soumaya n’a pas encore trouvé de distributeur.
    Soumaya est cadre dans une entreprise responsable de la sécurité de l’aéroport Charles de Gaulle. Musulmane, mère d’une petite fille, elle voit du jour au lendemain sa vie bouleversée lorsqu’elle est licenciée après avoir subi une perquisition administrative.
    Sur la base d’une dénonciation anonyme sans doute due à un collègue envieux, (...)