Amis des arts et de la culture de Palestine

L’Egypte se dit prête à rouvrir le passage de Rafah de façon permanente

Un responsable égyptien de haut niveau a déclaré samedi que l’Egypte avait l’intention d’ouvrir en permanence le passage de Rafah à condition qu’il soit supervisé par le gouvernement d’unité nationale. Il a précisé que l’Egypte demanderait que le président Mahmoud Abbas rouvre les locaux présidentiels dans la Bande de Gaza.

L’Egypte se dite prête à rouvrir le passage de Rafah de façon permanente

Selon ce responsable, qui a demandé à Ma’an de rester anonyme, les autorités égyptiennes ont accueili avec satisfaction l’engagement du Hamas pour la réconciliation qui, pour le Caire, facilite la coopération avec le Hamas.

Cependant, il a dit que le Hamas devait rester séparé des Frères Musulmans et ne pas interférer dans les affaires égyptiennes.

Le président égyptien Abdul Fattah al-Sisi a soutenu avec force le gouvernement d’unité nationale et il n’empêchera pas l’ouverture permanente de Rafah tant que le terminal sera géré par les autorités palestiniennes "légales", a dit le responsable égyptien.

Une réunion en Egypte entre Sisi et Abbas étudiera la "faisabilité réelle" de l’ouverture du passage et l’organisation de la coopération égypto-palestinienne maintenant que la réconciliation a réussi, a conclu le responsable.

Le passage de Rafah est la principale connexion entre les 1,7 million de Palestiniens à Gaza et le monde extérieur, mais l’Egypte le maintient strictement fermé dans le cadre du blocus appliqué conjointement avec Israël.

La Bande de Gaza souffre de pénuries généralisées et de crises humanitaires récurrentes résultant du siège, qui est en place depuis 2007.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’annexion ne concerne pas seulement le vol de terres – elle expulse les Palestiniens

    Ce que la communauté internationale considère comme une démarche illégale sous occupation est en fait une autre étape du projet colonial de peuplement vieux d’un siècle.
    Pour de nombreux lecteurs des sites d’information grand public ces dernières semaines, il peut sembler qu’Israël se prépare à mettre en œuvre un plan drastique d’annexion de la Cisjordanie occupée, suite à l’accord de coalition du nouveau gouvernement israélien et au soi-disant « Deal du siècle » des États-Unis.
    Mais les Palestiniens (...)

  • Ce que vous devez savoir sur l’enquête de la CPI sur les crimes de guerre en Palestine occupée

    Fatou Bensouda, procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI), a, une fois pour toutes, levé les doutes sur la compétence de la Cour pour enquêter sur les crimes de guerre commis en Palestine occupée.
    Le 30 avril, Bensouda a publié un document de 60 pages établissant dans le détail les bases juridiques de cette décision, concluant que « l’Accusation a soigneusement examiné les observations des participants, et reste d’avis que la Cour a compétence sur le Territoire palestinien occupé ». (...)

  • La Haute Cour de justice israélienne : un leurre, dénonce Gideon Levy

    Dans un article intitulé "Où a été la Haute Cour de justice jusqu’ici ?", Gidéon Levy s’attaque à ceux qui essaient de faire passer cette dernière pour un parangon de justice et Israël pour une démocratie.
    "La Haute Cour de justice est l’un des stratagèmes les plus intelligents d’Israël. Rien ne vaut la Haute Cour pour incarner Israël tel qu’il souhaite être vu : éclairé, constitutionnel, démocratique. La Haute Cour est son Dôme de fer en matière de démocratie. S’il y a des injustices, la Haute Cour les (...)