Amis des arts et de la culture de Palestine

"Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse.
L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit.
Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le visiteur face à la présence des colonies sionistes.
A l’extérieur, dans le jardin, un escalier vert semble atteindre le ciel mais prend racine dans une cage, en référence à la situation politique vécue par les Palestiniens sous l’occupation israélienne.
Pour la conservatrice du musée, Rim Fadda, l’exposition a d’ailleurs pour objectif de déclencher une discussion autour de la "résistance culturelle aux politiques d’Israël, qui occupe Jérusalem-Est depuis 1967".
Mme Fadda affirme avoir été empêchée de se rendre dans cette ville au cours des dernières années faute de permis.
"Le but de cette exposition était de nous permettre de penser de façon créative à la manière de résister à l’hégémonie de l’occupation israélienne (...), mais aussi de montrer Jérusalem occupée aux Palestiniens qui ne peuvent pas s’y rendre", a-t-elle indiqué.
L’exposition est gratuite et sera ouverte au public jusqu’à décembre.
Les organisateurs souhaitent faire profiter du musée à un maximum de jeunes Palestiniens vu que même ceux qui habitent à Gaza ou qui sont réfugiés dans des pays voisins ne pourront pas s’y rendre.
Rim Fadda espère que cette exposition pourra voyager dans des pays où trouver une importante communauté palestinienne.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Un film en français sur la récolte des olives à Gaza

    Un film documentaire en français sur la récolte des olives dans la bande de Gaza inspiré par le poème de Ziad Medoukh.
    " Les Oliviers poussent encore à Gaza ".le réalisateur Soud Mehna, le photographe Mohamed Madhoun, la diplômés de français Rwan Shawa et les jeunes francophones de Gaza la vie ont participé à sortie de ce film magnifique.
    Bon film de Gaza la vie | Novembre 2021

  • Des employés d’Amazon et de Google réclament la rupture de leurs contrats avec l’armée israélienne

    Les deux firmes sont exhortées par près de 400 employés à renoncer à un contrat d’1,2 milliard de dollars qui prévoit la fourniture de services à l’armée et au gouvernement d’Israël
    Les appels lancés chez Amazon et Google sont toutefois restés sans réponse, alors que les deux firmes ont signé le contrat du projet Nimbus avec Israël le 24 mai Un groupe de 400 employés des géants technologiques Amazon et Google a publié mardi une lettre ouverte demandant à leurs employeurs de se retirer d’un contrat d’1,2 (...)

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)