Amis des arts et de la culture de Palestine

Histoire d’un palestinien

Didier Destremau

Très jeune, Didier Destremau s’est passionné pour
le monde arabe. Déjà au lycée, il avait choisi
d’apprendre l’arabe en première langue.
Par sa vie professionnelle, notamment celle de diplomate, il a longtemps
été amené à parcourir et à vivre
au Maghreb et au Machrek. Il s’est particulièrement penché
sur le problème palestinien et a découvert l’immense
douleur de la tragédie de ce peuple.

La rencontre quotidienne avec Teisir, un palestinien d’une trentaine
d’années qui l’aidait à améliorer ses
connaissances linguistiques, lui a donné l’idée
d’écrire ce livre d’où émerge l’intensité
de la souffrance que provoque la situation pérenne de chaque
palestinien, où qu’il soit.

C’est donc cet homme, Teisir, qui lui a fourni la trame du personnage
central, Adel, le malheureux héros de ce récit dont la
vie est une véritable et consternante saga.
L’auteur a intégré dans la vie d’Adel,de multiples
autres témoignages dont il disposait.

A travers la vie et les sentiments de son personnage, l’auteur
a fait une synthèse des conditions d’existence du peuple
palestinien durant ces cinquante dernières années. C’est
cette immense saga qu’il ouvre ici à travers un roman qui
a valeur d’essai.

Editions MAISONEUVE & LAROSE

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de Salah Hamouri à Emmanuel Macron, depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer

    Depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer, Salah Hamouri, actuellement en détention administrative adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à l’occasion de la Fête nationale française.
    Monsieur le Président de la République,
    Je vous écris cette lettre à l’approche du 14 juillet, cette date qui a changé la face du monde en portant les valeurs d’humanité et de démocratie, et qui a donné à la République française sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».
    Des normes et des valeurs humaines résultant (...)

  • Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison-mère afin de geler les ventes en Israël

    Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison mère Unilever, pour bloquer la vente de sa marque et de ses droits en Israël à une compagnie israélienne qui vend ses produits dans les colonies de Cisjordanie occupée.
    Le fabricant de glaces demande aussi à un tribunal fédéral de New York qu’il lance une injonction d’urgence pour arrêter le transfert de tout actif de Ben & Jerry’s à AQP, l’entreprise israélienne, et à son propriétaire, Avi Zinger.
    Cette initiative est un nouveau coup porté à ce (...)

  • General Mills va désinvestir de l’apartheid israélien.

    General Mills, la compagnie mère de Pillsbury, a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS contre sa production de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée. Date d’origine : 01/06/2022, Traduit par : CG pour BDS France
    Hier, General Mills a annoncé que la compagnie a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de (...)