Amis des arts et de la culture de Palestine

Des sociétés israéliennes ont gagné l ?offres de l’ONU pour reconstruire la bande de Gaza

Des sociétés israéliennes ont gagné l ?offres de l’ONU pour reconstruire la bande de Gaza, suscitant la colère des Palestiniens ; l ?Union Palestinienne des Entrepreneurs interdit à ses membres de collaborer avec les Israéliens

De nombreuses entreprises israéliennes ont récemment gagné l ?offres des Nations Unies pour les projets de reconstruction dans la bande de Gaza, entraînant la colère des entrepreneurs palestiniens qui prétendent qu’ils étaient surenchéri par le pays qui a détruit leur infrastructure.

Plus de trois ans après qu’Israël ai infligé des dommages étendus sur l’infrastructure de la bande de Gaza au cours de l’Opération Plomb Durci, une offensive visant à restreindre sans relâche les tirs de roquettes du Hamas sur Israël, deux sociétés israéliennes ont gagné les offres émises par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour construire un bassin de plantes aquatiques dans la b ! ande de Gaza, a rapporté jeudi le quotidien Al-Quds Al-Arabi, basée à Londres.

Oussama Kahil, chef adjoint de l’Union palestinienne des Entrepreneurs, a déclaré au quotidien qu’un certain nombre de sociétés israéliennes ont contacté les entrepreneurs dans la bande de Gaza en leur offrant la moitié des recettes des offres des pour exécuter les projets.

"Il est déraisonnable que l’occupation israélienne soit récompensé pour la destruction de l’économie de Gaza," a déclaré à Al-Kahil Quds Al-Arabi. "Il a mené une guerre sans relâche sur nos moyens de subsistance, et maintenant nos marchés sont ouverts à ses entreprises."

Kahil a déclaré que son syndicat a envoyé des lettres à tous les entrepreneurs dans la bande de Gaza, les mettant en garde contre la ! coopération avec des entreprises israéliennes.

"Un sens de la moralité et le patriotisme ne permettra à personne de traverser ces lignes rouges », a-t-il dit. L ?Association des Ingénieurs Palestiniens a également déclaré qu’elle serait dans l ?obligation " de poursuivre juridiquement et à l’échelle nationale " les membres qui travailleraient avec Israël.

L’Autorité palestinienne a annoncé précédemment qu’il en coûterait 2,8 milliards de dollars pour reconstruire Gaza. Aucun commentaire de l’UNICEF n ?était disponible au moment de la publication.

Par Elhanan Miller le 24 mai 2012
N’oubliez pas de visiter notre site : http://WWW.enfantsdepalestine.org
Contact : info@enfantsdepalestine.org



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de Salah Hamouri à Emmanuel Macron, depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer

    Depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer, Salah Hamouri, actuellement en détention administrative adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à l’occasion de la Fête nationale française.
    Monsieur le Président de la République,
    Je vous écris cette lettre à l’approche du 14 juillet, cette date qui a changé la face du monde en portant les valeurs d’humanité et de démocratie, et qui a donné à la République française sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».
    Des normes et des valeurs humaines résultant (...)

  • Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison-mère afin de geler les ventes en Israël

    Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison mère Unilever, pour bloquer la vente de sa marque et de ses droits en Israël à une compagnie israélienne qui vend ses produits dans les colonies de Cisjordanie occupée.
    Le fabricant de glaces demande aussi à un tribunal fédéral de New York qu’il lance une injonction d’urgence pour arrêter le transfert de tout actif de Ben & Jerry’s à AQP, l’entreprise israélienne, et à son propriétaire, Avi Zinger.
    Cette initiative est un nouveau coup porté à ce (...)

  • General Mills va désinvestir de l’apartheid israélien.

    General Mills, la compagnie mère de Pillsbury, a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS contre sa production de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée. Date d’origine : 01/06/2022, Traduit par : CG pour BDS France
    Hier, General Mills a annoncé que la compagnie a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de (...)