Amis des arts et de la culture de Palestine

Décision de l’Autorité palestinienne de bloquer 59 sites Web, dont celui de QNN (et aucun site israélien)

L’Autorité palestinienne a décidé de bloquer 59 sites Web palestiniens et arabes, y compris ceux de QNN, à la suite d’une décision du tribunal de première instance. La décision, qui a été prise il y a quatre jours mais a été révélée lundi, a suscité la colère des Palestiniens, qui l’ont déplorée, d’autant plus qu’aucun site Web israélien ne figure parmi les 59 sites Web qui seront bloqués.

Décision de l’Autorité palestinienne de bloquer 59 sites Web, dont celui de QNN (et aucun site israélien)

Saleh Na’ami, écrivain palestinien spécialisé dans les affaires israéliennes, a tweeté : « Bien sûr, Abbas va bloquer Arabi21 [site web] et il se damnerait pour offrir une tribune aux journalistes sionistes, qui ont des opinions anti-palestiniennes et n’hésitent même pas à critiquer Abbas lui-même et la corruption de son autorité. Si vous n’éprouvez aucune honte, alors faites ce que vous voulez ».

Oussama Abou Yabès a déclaré : « Est-il possible qu’ils [l’Autorité palestinienne] bloquent QNN car il a plus d’abonnés que la télévision nationale palestinienne canal ? Malheureusement, alors que nous exigeons de Facebook qu’il mette un terme aux violations du contenu palestinien, une décision de bloquer nos sites est prise par notre propre peuple. Je ne suis pas contre le blocage des pages qui propagent la subversion... mais bloquer le plus grand réseau palestinien d’actualités - QNN- sur Facebook parce qu’il s’exprime, c’est la militarisation des médias… »

Photo

Source : Quds News Network

Traduction : MR pour ISM



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • COMMENT UN HOMME INTÈGRE ET COURAGEUX, À LA TÊTE DE L’UNRWA, A ÉTÉ LAMINÉ PAR LES MÉTHODES NAUSÉABONDES DU LOBBY ISRAÉLIEN

    L’enquête de l’ONU sur Pierre Krähenbühl, ancien commissaire général de l’UNRWA, obligé de démissionner après avoir été traîné dans la boue, montre que les accusations portés contre lui étaient fausses, et que le dossier est vide.
    Pierre Krahenbühl, a en fait commis une faute impardonnable : il a défendu les réfugiés palestiniens jusqu’au bout. Il s’est démené pour faire vivre cet organisme des Nations Unies, chargé de veiller à la sécurité alimentaire, sanitaire et éducative des réfugiés palestiniens. Y compris (...)

  • Christophe Oberlin : « L’avenir est à la judiciarisation de la question palestinienne »

    La nouvelle est tombée le 20 décembre 2019. La Procureure auprès de la CPI, Fatou Bensouda annonçait « qu’au terme d’un examen préliminaire approfondi, mené en toute indépendance et objectivité, de l’ensemble des renseignements fiables qui sont en la possession de son Bureau, ce dernier est parvenu à la conclusion que tous les critères définis dans le Statut de Rome pour l’ouverture d’une enquête étaient remplis ».
    L’enjeu de cette enquête ? « Les crimes présumés commis sur le territoire palestinien occupé, (...)

  • Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine

    Cent vingt-deux intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent à la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste qui est utilisée, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique, pour réprimer le soutien aux droits palestiniens. Cette Déclaration est publiée conjointement en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) (...)