Amis des arts et de la culture de Palestine

CHECKPOINT

Azmi Bishara

Chekpoint
raconte un pays, la Palestine, désarticulé par les colonies
de peuplement et les routes de contournement et à présent
par le « mur de séparation ». Un étrange pays
qui ne ressemble à aucun autre, un archipel où le seul
point de repère incontestable est le barrage militaire, le Chekpoint,
qui précisément abolit l’espace et le temps. L’immobilité
et l’attente aiguisent la mémoire qui, à l’image
du lieu où elle est enracinée, vient restituer par bribes
des saynètes fragmentées.
Alternant épisodes de la vie quotidienne et portraits, souvenirs
de jeunesse et récits absurdes, dialogues et méditations,
Azmi Bishara dénonce avec un humour décapant le sort réservé
aux Palestiniens par les « Maîtres du Chekpoint ».
Mais il égratigne aussi son propre camp avec ses policiers opportunistes,
ses idéologues obtus et tous les autres profiteurs de la « 
l’industrie de la Cause ».

Le récit commence et se termine par une tendre évocation
de la fille du narrateur.

Né à Nazzareth, Azmi Bishara a obtenu un doctorat
en philosophie à l’université Humbolt de Berlin
avant d’enseigner à l’université de Bir Zeit
de Ramallah. Fondateur du Rassemblement national démocratique,
un parti laïque de gauche, il est depuis 1966 député
à la Knesset. Il a publié une dizaine d’ouvrages
écrits en arabe et en hébreu. Chekpoint est sa première
œuvre littéraire.


Editions ACTES SUD

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)

  • Un message de Salah Hamouri « Rester, c’est déjà résister »

    Chers amies et Chers amis,
    Je veux juste faire un point avec vous sur là où nous en sommes de la volonté israélienne qui concentre ses coups contre moi mais aussi contre tous mes camarades palestiniens de Jérusalem-Est où je réside.
    Comme vous le savez, les Palestiniens qui résident à JérusalemEst ont un statut très précaire et particulier ; ils ne sont ni Israéliens ni Palestiniens. Ils sont des « résidents » de Jérusalem. Ils ont, à ce titre, une carte « de résident » délivrée par l’occupant. Pour être (...)