Amis des arts et de la culture de Palestine

Bonne Saint Valentin !

Saint-Valentin : On ne dit pas je t’aime
avec les fleurs du mensonge !
Attention, dimanche 14 février, est le jour de la Saint-Valentin, le jour de
l’amour, pas celui du crime, ni du mensonge !
En raison de sa politique de vol de terres, d’apartheid et de nettoyage
ethnique, Israël ne peut avouer la provenance des tonnes de fleurs qu’il
exporte dans toute l’Europe à cette époque.
Ces fleurs, qui proviennent souvent des colonies implantées
illégalement dans les territoires palestiniens, dont les habitants ont
été chassés, sont étiquetées "Made in Holland".
Ceci est un MENSONGE. Elles ont fait seulement un détour par les Pays-
Bas, où elles sont reconditionnées et parées d’étiquettes trompeuses.
La compagnie israélienne Agrexco,
qui les exporte, construit des serres
sur des terrains annexés, tandis
que les villages palestiniens sont
privés d’eau, que des maisons
palestiniennes sont déclarées
illégales et démolies.
Il y a dix ans, Gaza exportait 80
millions de fleurs par an, des roses
et des oeillets notamment. Depuis le
blocus et les massacres commis par
l’armée israélienne, les fermiers de la bande
de Gaza donnent les fleurs à manger aux
animaux qui leur restent.
L’année dernière, l’occupant israélien s’est vanté d’avoir "desserré" son
blocus en permettant l’exportation de 25 000 fleurs en provenance de
cette bande de terre martyrisée. Quelle générosité après avoir assassiné
1400 personnes, dont des centaines d’enfants et de femmes !
La société palestinienne nous appelle à refuser d’être complices de tous
ces crimes.
Que vous achetiez des fleurs en grande surface, sur le marché, chez le
fleuriste du coin, ou que vous les fassiez livrer, exigez une traçabilité
véritable. "Made in Holland" n’en n’est pas une !
N’offrez pas les fleurs de l’occupation !

Documents à télécharger

  Tract St Valentin


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « Soumaya présente le point de vue des victimes de l’état d’urgence »

    Premier film à revenir sur les dégâts humains de l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris, Soumaya n’a pas encore trouvé de distributeur.
    Soumaya est cadre dans une entreprise responsable de la sécurité de l’aéroport Charles de Gaulle. Musulmane, mère d’une petite fille, elle voit du jour au lendemain sa vie bouleversée lorsqu’elle est licenciée après avoir subi une perquisition administrative.
    Sur la base d’une dénonciation anonyme sans doute due à un collègue envieux, (...)

  • L’Autorité palestinienne pensait que son respect des règles mènerait à l’indépendance, mais elle n’a fait que renforcer la domination israélienne

    Le texte qui suit est un extrait du nouveau livre de Noura Erakat Justice For Some : Law and the Question of Palestine (Justice pour certains : Le droit et la question de la Palestine). N. Erakat y expose comment la « quête illusoire » d’un État de l’Autorité palestinienne « a façonné chez les dirigeants palestiniens un attachement à la tutelle états-unienne et une réticence à adopter une ligne plus radicale, qui serait basée sur une politique de la résistance ».
    En 2018, la perspective d’un État (...)

  • LE CHAR ET L’OLIVIER, UNE AUTRE HISTOIRE DE LA PALESTINE

    Bonjour,
    Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie du film :
    LE CHAR ET L’OLIVIER, UNE AUTRE HISTOIRE DE LA PALESTINE France | 2019 | 1h41 | Couleur Un documentaire de Roland NURIER
    AU CINÉMA LE 6 NOVEMBRE 2019
    Dates à retenir : ? Mois du Film Documentaire du 1er au 30 Novembre 2019 ? Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien le 29 Novembre 2019
    Ce documentaire essentiel permet d’avoir un éclairage nécessaire sur l’histoire de la Palestine. Apprendre du passé pour (...)