Amis des arts et de la culture de Palestine

Bienvenue en Palestine

Chroniques d’une saison à Ramallah

Anne Brunswic - Acte Sud

Ramallah,
le 17 janvier 2004. Voici quatre mois que j’habite au centre-ville, dans
un appartement confortable que je loue et partage à l’occasion
avec des étudiants ou des amis de passage.
Je suis venue ici sans être envoyée par personne, ni un journal,
ni une association, ni une administration publique. En toute liberté,
ce qui est plutôt exceptionnel ici où tous les étrangers
relèvent plus ou moins d’une mission de ce genre. Cette liberté
m’était essentielle pour faire un travail d’écrivain, un
travail où j’assumerais ma propre subjectivité dans cette
rencontre avec ces Autres qu’étaient à mes yeux les Palestiniens.
Selon les époques et les circonstances, on a pu me définir
comme une ex-communiste, une féministe hors cadre, une juive laïque
résolument diasporique, ou, professionnellement, comme professeur
de lettres, fonctionnaire de la culture, intermittente du journalisme...
Ce que je suis aujourd’hui ici, c’est un écrivain du réel
travaillant dans les marges du journalisme. J’emprunte cette expression
au monde du cinéma documentaire qui s’est bâti un domaine
de création entre le reportage et le cinéma de fiction qu’il
a nommé "cinéma du réel" ou "fiction
du réel"...

Née à Paris, Anne Brunswic partage ses activités
entre l’écriture, le journalisme, l’enseignement et l’action
culturelle dans le domaine du cinéma et de la télévision.
Depuis 2000, elle s’est affirmée en littérature avec deux
enquêtes autobiographiques,
A contre-oubli et Qu’est-ce
que tu fais là ? (éditions de la Fontaine-aux-Loups).

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)

  • Un message de Salah Hamouri « Rester, c’est déjà résister »

    Chers amies et Chers amis,
    Je veux juste faire un point avec vous sur là où nous en sommes de la volonté israélienne qui concentre ses coups contre moi mais aussi contre tous mes camarades palestiniens de Jérusalem-Est où je réside.
    Comme vous le savez, les Palestiniens qui résident à JérusalemEst ont un statut très précaire et particulier ; ils ne sont ni Israéliens ni Palestiniens. Ils sont des « résidents » de Jérusalem. Ils ont, à ce titre, une carte « de résident » délivrée par l’occupant. Pour être (...)

  • Le blanchiment par le sport est associé à certains pays – pourquoi pas Israël ?

    L’objectif en douceur du sport israélien est de nous pousser à nous focaliser sur une équipe cycliste ou une visite de Lionel Messi plutôt que sur la Palestine.
    Pendant l’été 2020, un groupe de cinq cyclistes de Ramallah étaient sortis faire un tour quand ils ont été arrêtés par un groupe de colons israéliens. D’après Reuters, en découvrant que les cyclistes étaient Palestiniens, les colons ont commencé à leur lancer des pierres. Quatre se sont échappés dans un champ voisin. Un, Samer Kurdi, a perdu (...)