Amis des arts et de la culture de Palestine

Banksy vend une de ses oeuvres à 2,4 millions d’euros pour financer un hôpital palestinien

L’oeuvre intitulée « Vue de la mer Méditerranée, 2017 » a été vendue aujourd’hui à 2,4 millions d’euros aux enchères chez Sotheby’s à Londres.


Le triptyque de Banksy « Vue de la mer Méditerranée, 2017 »
Photo : GUY BELL/SHUTTERSTOCK/ SIPA/ SHUTTERSTOCK

Connu pour ses oeuvres engagées, l’artiste de rue Banksy a mis en vente ce mardi 28 juillet, un triptyque de 2017 sur la crise migratoire des années 2010, au profit d’un hôpital pour enfants à Bethléem, a déclaré Wissam Salsaa, le directeur de l’hôtel « The Walled Off ».

Les tableaux représentent une mer agitée sous trois angles différents et des gilets et bouées de sauvetage oranges abandonnés sur la plage. Avec ce triptyque, composé de trois peintures à l’huile, Banksy a voulu rendre hommage aux milliers de migrants morts noyés en traversant la mer Méditerranée pour atteindre l’Europe dans les années 2010, explique la maison Sotheby’s.

Depuis 2017 jusqu’à récemment, les trois toiles étaient exposées à l’entrée de l’hôtel « The Walled Off » à Bethléem, appartenant à l’artiste lui-même. Dans cet hôtel qui vante « la pire vue au monde », toutes les chambres donnent sur « le mur de l’apartheid » qui sépare Jérusalem de Bethléem.

L’hôpital pour enfants à Bethléem
Un des collaborateurs de Banksy a récemment annoncé à l’Agence France Presse que tous les fonds récoltés seront versés au profit de l’hôpital pour enfants BASR à Bethléem en Cisjordanie.

La somme allouée servira à financer la construction d’une nouvelle unité spécialisée « dans les accidents vasculaires cérébraux aigus » ainsi que « l’achat de matériel médical »



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)

  • Gaza : la librairie al-Mansour, temple des livres de l’enclave palestinienne, détruite par un bombardement israélien

    Dans la bande de Gaza, le site était considéré comme le temple des livres. C’était le lieu où les lycéens pouvaient trouver un manuel scolaire, les plus pratiquants leur coran et les esprits bohèmes des traductions de Dostoïevski en arabe. Mais mardi dernier, 18 mai, la librairie al-Mansour a été réduite en poussière.
    « Il y a 100 000 livres sous ces ruines »
    Vers 5H00 du matin, Samir al-Mansour, son propriétaire, était chez lui et regardait les chaînes d’info arabes lorsqu’il a appris qu’un (...)