Amis des arts et de la culture de Palestine

Apartheid et Israël

Emmanuel Riondé, collaborateur de "Regards", hebdo proche du PC, annonce la parution d un essai "De Soweto à Ramallah", comme suit :

Elevé au sein d’une famille juive sud-africaine de gauche, Derek Cohen a cru quelque temps au mythe d’un Israël égalitaire sur une "terre sans peuple". Jusqu’à la compréhension nette que la-bas aussi existait un "problème racial". Oscillant entre essai, pamphet et récit, il n’économise pas ses coups : nature coloniale d’une puissance militaire portée par les Etats-Unis, qui entend bien s approprier toute la Palestine ; instrumentalisation du génocide de 1939-45 ; liens étroits qui unirent Israël et le régime d’apartheid durant toute la période où celui-ci était sous embargo. Dans sa préface, la précieuse Amira Hass pose, tout en nuances et précisions, les termes d’un véritable débat sémantique : peut-on, oui ou non, qualifier d’apartheid la situation en Palestine-Israël ?

En rappelant l’essentiel : un arsenal de lois et décrets y organise, et la renforce sans cesse, la séparation entre les populations arabes et juives. Soixante-quinze pages sans concession, qu’un non-juif pourrait difficilement écrire sans risquer un procès (Deren Cohen qualifie Elie Wiesel de "gourou de l’Holocauste"...).

Elles sont vite lues mais on les garde longtemps en tête...

Derek Cohen, Apartheid et Israël, éd. Actes Sud, 10€.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine

    Cent vingt-deux intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent à la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste qui est utilisée, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique, pour réprimer le soutien aux droits palestiniens. Cette Déclaration est publiée conjointement en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) (...)

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)

  • Gare au faucon : Ce que nous réserve Joe Biden en matière de politique étrangère

    Le monde sera-t-il un endroit plus sûr si Joe Biden remplace Donald Trump à la Maison-Blanche ? Rien n’est moins sûr. Le futur nouveau président des États-Unis a commencé sa carrière politique en protestant contre la guerre au Vietnam. Mais par la suite, le sénateur démocrate devenu vice-président d’Obama a pris fait et cause pour toutes sortes de guerres directes et indirectes. Portrait d’un produit pur jus de l’impérialisme US qui ne présage rien de bon pour la paix dans le monde. (IGA)
    Des millions de (...)