Amis des arts et de la culture de Palestine

Alerte ! Menace de fermeture du seul théâtre palestinien de Jérusalem !

A l’heure où Israël envoie ses "ambassadeurs culturels en Israël", il est en instance de fermer le théâtre national palestinien “Al Hakawati”, seul théâtre palestinien de Jérusalem, qui lance un appel au secours.

Amer Khalil, le directeur du théâtre a reçu un appel des autorités israéliennes jeudi lui indiquant que le théâtre pouvait être fermé dans les 48 H, en raison de son découvert financier auprès de la municipalité. Son compte en banque a été saisi.

"Une procédure qui pourrait paraître normale, s’il n’y avait pas une situation d’occupation qui rend particulièrement vulnérables les institutions palestiniennes de Jérusalem, qui rend éminemment politique cette décision", explique le directeur du théâtre.

Le théâtre Hakawati, situé au coeur de la vieille ville, est le seul théâtre palestinien, et l’une des rares instituions palestiniennes encore debout à Jérusalem, après la destruction par Israel de toute vie culturelle et politique palestinienne dans la ville.

Fondé en 1984, il est un pilier important de la culture et de l’art palestinien. Pourtant les autorités israéliennes ont fermé ses portes et annulé toutes ses activités à 35 reprises depuis cette date, entraînant un manque à gagner important pour le théâtre.

En 2008, les forces de police israéliennes se déployèrent dans le théâtre pour empêcher la tenue d’un festival intitulé “Jerusalem, capitale culturelle arabe en 2009".

En 2013, Israel a empêché la tenue du festival de marionnettes pour enfants programmé dans le théâtre.

Et ceci sans parler des nombreuses tentatives des colons pour s’emparer du théâtre.

Voilà qui va être fait, sous couvert de découvert financier, alors que la municipalité subventionne largement les institutions culturelles juives.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://abirkopty.wordpress.com/2015/11/26/israel-to-shut-down-the-only-palestinian-theatre-in-jerusalem/

Qu’en pensez-vous Monsieur Stéphane Lissner, vous qui allez recevoir à l’Opéra de Paris la troupe de danse Batsheva, qualifiée par le gouvernement israélien de "meilleurs ambassadeurs d’Israel" ? Qui mélange la culture et la politique ? Qui est réellement boycotté ?

Pour poser la question à la direction de l’Opera de Paris :

slissner@operadeparis.fr
info@benjaminmillepied.com
service.spectateurs@info.operadeparis.fr



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Pascal Boniface porte plainte contre la « Brigade juive »

    "Pascal Boniface est soulagé. Sa plainte contre la « Brigade juive » pour dégradations, initialement refusée, vient d’être acceptée" , annonce Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas
    « C’est le commissariat du 11è qui m’a appelé pour nous annoncer la bonne nouvelle », témoigne le géopolitologue français, spécialiste de la question israélo-palestinienne et qui est régulièrement la cible d’attaques émanant des mouvements pro-israéliens. « C’est une victoire pour la liberté d’expression et contre les violences (...)

  • Cour Pénale Internationale : face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    La Procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, a annoncé le 20 décembre 2019 son intention d’ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis depuis juin 2014 en Israël-Palestine. Afin de délimiter son travail d’enquête, la procureure a demandé officiellement à la Cour de préciser que la juridiction de la Cour Pénale Internationale s’applique bien à la Palestine et que le territoire d’enquête comprend la Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Fatou Bensouda a également conseillé à (...)

  • Un texte d’Eléonore Bronstein, en soutien à Mohamad Bakri, réalisateur du film "Jénine Jénine" :

    "Modestement, je voudrais exprimer toute ma solidarité avec Mohammad Bakri convoqué aujourd’hui devant un tribunal israélien suite à une plainte d’un ancien soldat d’élite pour diffamation.
    Le tort de Mohammad ? (en plus d’être Palestinien, je veux dire) : avoir réalisé, il y a presque 20 ans, un film documentaire intitulé " Jénine Jénine" dans lequel il exposait des témoignages de survivant.e.s du massacre israélien du camp pendant la répression de la seconde Intifada.
    Il est, depuis, harcelé, empêché de (...)