Amis des arts et de la culture de Palestine

Alerte ! Menace de fermeture du seul théâtre palestinien de Jérusalem !

A l’heure où Israël envoie ses "ambassadeurs culturels en Israël", il est en instance de fermer le théâtre national palestinien “Al Hakawati”, seul théâtre palestinien de Jérusalem, qui lance un appel au secours.

Amer Khalil, le directeur du théâtre a reçu un appel des autorités israéliennes jeudi lui indiquant que le théâtre pouvait être fermé dans les 48 H, en raison de son découvert financier auprès de la municipalité. Son compte en banque a été saisi.

"Une procédure qui pourrait paraître normale, s’il n’y avait pas une situation d’occupation qui rend particulièrement vulnérables les institutions palestiniennes de Jérusalem, qui rend éminemment politique cette décision", explique le directeur du théâtre.

Le théâtre Hakawati, situé au coeur de la vieille ville, est le seul théâtre palestinien, et l’une des rares instituions palestiniennes encore debout à Jérusalem, après la destruction par Israel de toute vie culturelle et politique palestinienne dans la ville.

Fondé en 1984, il est un pilier important de la culture et de l’art palestinien. Pourtant les autorités israéliennes ont fermé ses portes et annulé toutes ses activités à 35 reprises depuis cette date, entraînant un manque à gagner important pour le théâtre.

En 2008, les forces de police israéliennes se déployèrent dans le théâtre pour empêcher la tenue d’un festival intitulé “Jerusalem, capitale culturelle arabe en 2009".

En 2013, Israel a empêché la tenue du festival de marionnettes pour enfants programmé dans le théâtre.

Et ceci sans parler des nombreuses tentatives des colons pour s’emparer du théâtre.

Voilà qui va être fait, sous couvert de découvert financier, alors que la municipalité subventionne largement les institutions culturelles juives.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://abirkopty.wordpress.com/2015/11/26/israel-to-shut-down-the-only-palestinian-theatre-in-jerusalem/

Qu’en pensez-vous Monsieur Stéphane Lissner, vous qui allez recevoir à l’Opéra de Paris la troupe de danse Batsheva, qualifiée par le gouvernement israélien de "meilleurs ambassadeurs d’Israel" ? Qui mélange la culture et la politique ? Qui est réellement boycotté ?

Pour poser la question à la direction de l’Opera de Paris :

slissner@operadeparis.fr
info@benjaminmillepied.com
service.spectateurs@info.operadeparis.fr



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Comment la campagne BDS a-t-elle progressé en 2019 ?

    L’année qui vient de s’écouler a été témoin du développement régulier de la campagne non violente de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), qui a pour objectif de contraindre Israël à respecter les droits des Palestiniens.
    Le mouvement du BDS a enregistré des victoires significatives en 2019, malgré l’accumulation des diffamations, des attaques ciblées et des tentatives directes de le criminaliser.
    Des États-Unis au Canada en passant par l’Europe, les gouvernements ont soutenu la campagne que (...)

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)