Amis des arts et de la culture de Palestine

ALLERS RETOURS

Llan Halevi

Lecteur prends garde : ce livre mélange délibérément
l’autobiographie, la fiction et le témoignage. Apprête-toi
donc à découvrir la vie de Nahïm Hacohen, double
fort probable de l’auteur, lequel Naïm est un diplomate de
l’OLP depuis 1982 et se définit avec agacement quand on
le presse comme un « juif palestinien ». Sur les traces
de Naïm, tu vas basculer dans l’histoire peu connue des mouvements
d’extrême gauche israéliens, déboucher en
Palestine, participer aux combats menés par l’OLP comme
à ses déchirements internes ainsi qu’à la
cuisine des négociations israélo-palestiniennes.

Chemin faisant, tu rencontreras différents personnages réels,
inspirés ou purement fictifs : agents doubles ou triples dont
les manœuvres te donneront le vertige, politiques manipulateurs
ou militants généreux d’une cause qui leur vaut
la haine ou le mépris...
Ils te feront faire des détours nécessaires dans l’espace
et le temps : à Istanbul et à Jérusalem dans les
années 1870 pour comprendre comment Naïm a pu naître
à Lyon en 1943 ; Au Yémen au milieu du 19ème siècle
pour revenir sur les origines de Yéhiel, un israélien
au teint un peu trop foncé ; en Afrique pour suivre Jonathan,
un Palestinien de St Jean d’Acre qui s’amusera peut-être
à te parler anglais ou hébreu pour t’embrouiller.

Lecteur, tu croyais insubmersibles les catégories de l’identité
 ? Tu ne sortiras pas indemne de ce livre.

llan Alevi est né en France en 1943. Proche de Yasser Arafat
et ancien vice-ministre des Affaires étrangères de l’Autorité
palestinienne, il est depuis 22 ans le porte parole de la Palestine
auprès de l’Internationale socialiste et a participé
en tant que membre de la délégation palestinienne aux
négociations de Madrid et de Washington. Il est l’auteur
de « Question juive ; la tribu , la loi, l’espace »
(Minuit), ouvrage traduit en plusieurs langues et de « Face à
la guerre, Lettre de Ramallah (Actes Sud).

Editions Flammarion

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)

  • Gaza : la librairie al-Mansour, temple des livres de l’enclave palestinienne, détruite par un bombardement israélien

    Dans la bande de Gaza, le site était considéré comme le temple des livres. C’était le lieu où les lycéens pouvaient trouver un manuel scolaire, les plus pratiquants leur coran et les esprits bohèmes des traductions de Dostoïevski en arabe. Mais mardi dernier, 18 mai, la librairie al-Mansour a été réduite en poussière.
    « Il y a 100 000 livres sous ces ruines »
    Vers 5H00 du matin, Samir al-Mansour, son propriétaire, était chez lui et regardait les chaînes d’info arabes lorsqu’il a appris qu’un (...)

  • Médias détruits à Gaza : RSF demande à la procureure de la CPI de déterminer si ces bombardements constituent des crimes de guerre

    Depuis une semaine, les locaux de 23 médias locaux et internationaux ont été détruits par des frappes aériennes israéliennes ciblées. Les derniers bombardements en date ont détruit, samedi 15 mai, les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarie Al-Jazeera. L’armée israélienne justifie ces frappes en expliquant que des équipements du "renseignement militaire" du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, se trouvaient dans les immeubles visés. (...)