Amis des arts et de la culture de Palestine

92.The Iron Wall

Mohammed Alatar

Iron Wall est un documentaire inédit réalisé par une association palestinienne d’appui aux agriculteurs. Il donne la parole à des responsables associatifs, paysans, militants pour la paix, journalistes, soldats... israéliens et palestiniens. Le film retrace l’évolution de la colonisation des Territoires occupés palestiniens sous les différents gouvernements israéliens, depuis 1967 jusqu’à la construction du Mur.

Il met en évidence les conséquences de la colonisation sur la vie quotidienne des Palestiniens. Il montre comment la mise en place d’un dispositif de quelque deux cents colonies, de routes, de zones de sécurité et de check points, parachevé par le Mur de séparation :
- a fragmenté les Territoires palestiniens en une dizaine d’enclaves dans lesquelles les Palestiniens sont confinés 
- vise à rendre irréversible l’emprise israélienne sur près de 40% de la Cisjordanie et sur Jérusalem Est 
- et compromet de facto les chances d’instaurer un Etat palestinien viable.

"CERTAINEMENT LE MEILLEUR FILM SUR LA COLONISATION ISRAELIENNE DANS LES TERRITOIRES OCCUPES".
Le Monde Diplomatique

{{Producteur :}} Palestinian Agricultural Relief Committees
{{Durée : }} 58 mn
{{Langue(s) :}} Arabe
{{Sous titrage :}} Français/Anglais


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)

  • L’attaque d’Israël contre le Freedom Theatre dans le camp de Jénine fait partie d’un génocide culturel

    La destruction du théâtre et l’arrestation de son personnel s’inscrivent dans une tentative générale visant à briser les Palestiniens de Cisjordanie occupée sur le plan psychologique et émotionnel
    Lorsque Mustafa Shetha, père de quatre enfants et directeur général du Freedom Theatre, a été enlevé de chez lui le mercredi 13 décembre, qu’on lui a bandé les yeux et qu’il a été incarcéré, battu et privé de nourriture et d’eau, ce n’était pas le fruit du hasard.
    Les soldats israéliens, qui avaient la moitié de son (...)