Amis des arts et de la culture de Palestine

le film "le char et l’Olivier" au cinéma Variétés à Marseille le 9 janvier, en présence de son réalisateur

Le 9 janvier 2020 à 19h45

Le film "le char et l’olivier sera présenté au cinéma Variétés à Marseille en présence de son réalisateur Roland Nurier et de Pierre Stambul de l’UJFP (Union Juive française pour la Palestine)

durée : 1h41

Le Char et l’Olivier” rappelle un certain nombre de fondamentaux oubliés et apporte un éclairage sur l’histoire de la Palestine, ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien, de son origine à aujourd’hui.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • la Cour Pénale Internationale envisage, enfin, l’ouverture d’une enquête

    Après des années d’atermoiements, la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) a annoncé vendredi qu’elle avait finalement assez d’éléments de preuves pour ouvrir une enquête sur les crimes israéliens contre les Palestiniens de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et de la bande de Gaza.
    « J’ai la conviction que des crimes de guerre ont été ou sont en train d’être perpétrés en Cisjordanie, y inclus Jérusalem-Est, et la bande de Gaza », a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué diffusé à La Haye (...)

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)