Amis des arts et de la culture de Palestine

Solidarité avec l’écrivain palestinien Khaled Barakat !

L’écrivain et militant palestinien Khaled Barakat vinet d’être censuré et interdit de toute activité politique en Allemagne ! Samidoun lance un appel à la solidarité.

Suite à l’interdiction politique imposée par les autorités allemandes à l’écrivain palestinien Khaled Barakat le 22 juin dernier, alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence sur le « Deal du siècle » et la lutte de libération palestinienne, des citoyens et des organisations du monde entier expriment leur solidarité avec Barakat et condamnent les attaques en cours de l’État allemand contre la liberté d’expression.

Ces attaques visent particulièrement les Palestiniens, les Arabes et le mouvement de solidarité avec la Palestine. Elles comprennent :

- l’interdiction politique empêchant Barakat de participer à des manifestations, rencontres et autres événements et de prononcer des discours ;

- la déportation de l’ancienne prisonnière politique Rasmea Odeh et son interdiction de prise de parole ;

- le vote d’une résolution anti-BDS adoptée par le parlement allemand qui vise à réprimer la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions ;

- les poursuites pénales contre les militants palestiniens et juifs ayant interrompu un haut responsable israélien impliqué dans la guerre de 2014 contre Gaza ;

- la démission forcée du directeur du Musée juif de Berlin pour avoir partagé un article concernant l’opposition juive à la résolution anti-BDS ;

- le blocage du compte bancaire de Jewish Voices for Peace (Voix juives pour la paix), une organisation juive installée en Allemagne et défendant la justice en Palestine ;

- l’annulation d’invitations d’artistes internationaux, tels le rappeur américain Talib Kweli et les rappeurs écossais de Young Fathers, du fait qu’ils soutiennent BDS et les droits humains palestiniens.

Envoyez vos messages de solidarité à Samidoun@samidoun.net : cela nous aidera à combattre l’escalade de la répression et de la censure.

"En outre, envoyez des lettres et messages aux ambassades et consulats allemands pour protester contre ces mesures peut contribuer à faire comprendre que des citoyens du monde entier sont opposés à cette escalade et cette censure à l’encontre de toute organisation favorable à la Palestine.

Vous pouvez témoigner votre solidarité en utilisant l’affiche cette affiche :

Imprimez les images et affiches et apportez-les lors d’une manifestations, ou prenez un selfie et postez-le sur des médias sociaux.

Vous pouvez utiliser la photo de couverture de votre compte Facebook ou autre afin de témoigner votre soutien à Khaled Barakat et votre opposition à l’escalade des mesures tentant de criminaliser le soutien à la justice en Palestine, tant en Allemagne qu’ailleurs dans le monde."

Source : Samidoun

Traduction : Jean-Marie Flémal pour le site "pourlapalestine.be"



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Notre association change de nom, mais on continue le combat !

    Nouveau nom, Nouvelle orientation.
    Au cours des 15 années le nom originel de " SOCIETE DES AMIS DU THEATRE AL ROWWAD" s’est simplifié en "AMIS d’AL ROWWAD (AAR) " Le 18 Mai 2019 à l’issue de l’Assemblée extraordinaire l’association change de nom et devient " AMIS des ARTS et de la CULTURE de PALESTINE ".
    En 2003, l’association se crée pour accompagner l’émergence du centre Al Rowwad et, forte de ce partenariat, soutenir d’autres initiatives culturelles.
    La CULTURE est le mode choisi de soutien à (...)

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)