Amis des arts et de la culture de Palestine

JOURS TRANQUILLES À JÉRUSALEM du 12 au 24/04 au Théâtre 13 Paris

JOURS TRANQUILLES À JÉRUSALEM
Texte Mohamed Kacimi
12 au 24 AVRIL 2022
Théâtre13 - Site Glacière
103 A, boulevard Auguste-Blanqui – 75013 Paris

BILLETTERIE EN LIGNE

"Jours tranquilles à Jérusalem" suit la chronique de la mise en scène du spectacle "Des Roses et du Jasmin" d’Adel Hakim au Théâtre National Palestinien à Jérusalem. Une vision du conflit israélo-palestinien ouverte, hors du discours idéologique, partisan ou médiatique, avec simplement des paroles d’artistes palestiniens en travail.

Du mardi au samedi 20h, les dimanches à 16h Relâche le lundi
1h45

Présentation
Le spectacle nous raconte le conflit avec les membres du conseil d’administration du théâtre, l’engagement des acteurs palestiniens et leur détermination à défendre le spectacle. Il nous raconte également les difficultés, parfois insurmontables, rencontrées, tant dans le quotidien des acteurs à essayer de dépasser les tracasseries et les embûches de l’administration israélienne que dans les problèmes idéologiques et politiques rencontrés, par les uns et les autres, au détour de chaque phrase.
Jours tranquilles à Jérusalem nous parle du conflit israélo-palestinien de façon ouverte, hors du discours idéologique, partisan ou médiatique, avec simplement des paroles d’artistes palestiniens en travail. Ce détour permet de mieux entendre les difficultés, les contradictions, les surdités, les dénis, dénis d’histoire, déni de l’autre, les conflits internes, les impasses, les impossibilités de toutes les parties prenantes. Il permet d’entendre aussi les espoirs, les rires, les colères, l’humour de ces artistes qui, au milieu de tout cela et malgré tout cela, continuent à être des artistes et des artistes désireux d’être considérés simplement comme des artistes.

JOURS TRANQUILLES À JÉRUSALEM
Mise en scène Jean-Claude Fall

Avec Bernard Bloch, Roxane Borgna, Etienne Coquereau, Jena-Marie Deboffe, Jean-Claude Fall, Paul-Frédéric Manolis, Carole Maurice, Nolwenn Peterschmitt, Alex Selmane

Dramaturgie Bernard Bloch

Artiste vidéo Laurent Rojol

Production La Manufacture Cie J-C Fall

Coproduction Le Théâtre des Quartiers d’Ivry, le Réseau Théâtre.

Ce spectacle a bénéficié de l’aide au projet de la DRAC Occitanie et de la Région Occitanie. Il a bénéficié de l’aide à la reprise de la DRAC Occitanie, de la Région Occitanie et de la Ville de Paris.

Coréalisation Théâtre 13 – La Manufacture Cie J-C Fall



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)

  • Un message de Salah Hamouri « Rester, c’est déjà résister »

    Chers amies et Chers amis,
    Je veux juste faire un point avec vous sur là où nous en sommes de la volonté israélienne qui concentre ses coups contre moi mais aussi contre tous mes camarades palestiniens de Jérusalem-Est où je réside.
    Comme vous le savez, les Palestiniens qui résident à JérusalemEst ont un statut très précaire et particulier ; ils ne sont ni Israéliens ni Palestiniens. Ils sont des « résidents » de Jérusalem. Ils ont, à ce titre, une carte « de résident » délivrée par l’occupant. Pour être (...)