Amis des arts et de la culture de Palestine

Du 03 au 17 juin ; Ciné Palestine Toulouse Occitanie 2021 - 7ème édition... Nomade Dernière étape en juin à Toulouse et en Région

Nous vous l’avions promis, Ciné-Palestine aura bien lieu, en salles. Vous nous avez accompagnés lors de la première étape, en mars et lors des années précédentes. En dépit de la situation dramatique, et parce que la situation est dramatique et que la culture palestinienne doit continuer à vivre, nous allons découvrir ensemble des facettes nouvelles de la vie quotidienne dans ce pays, offertes par des cinéastes palestiniens talentueux ; nous vous espérons nombreuses et nombreux pour des séances en vrai !
Des fictions : 200 mètres de Ameen Nayfeh , et Ten bell tolls de Eli Rezik. Des documentaires, Hakawati, les derniers conteurs de Karim Didri et Julien Gaertner, Pour une nouvelle Séville de Kathy Wazana et La Juge de Erika Cohn.
Un programme concentré sur quatre jours, du jeudi 3 au dimanche 6 juin : à Toulouse -ABC, American Cosmograph, Cinémathèque, Le Cratère-, mais aussi à Aucamville (cinéma Jean-Marais), à Prayssac, Lot (cinéma Louis Malle) et à Tournefeuille (cinéma Utopia).
D’autres rendez-vous : vendredi 11 juin, à Bressols, Tarn et Garonne, (cinéma La Muse) et jeudi 17 juin à Albi (Scène nationale).
Et sont invités pour accompagner les films : May Odey, productrice de "200 mètres", Salim Albeik journaliste, Yasmin Haj, traductrice et comédienne, Saïd Benjelloun, professeur d’université et calligraphe, Colette Berthès et Samir Arabi, membres de l’équipe.
Hâte de vous retrouver !
L’équipe de Ciné-Palestine Toulouse Occitanie




FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)

  • Gaza : la librairie al-Mansour, temple des livres de l’enclave palestinienne, détruite par un bombardement israélien

    Dans la bande de Gaza, le site était considéré comme le temple des livres. C’était le lieu où les lycéens pouvaient trouver un manuel scolaire, les plus pratiquants leur coran et les esprits bohèmes des traductions de Dostoïevski en arabe. Mais mardi dernier, 18 mai, la librairie al-Mansour a été réduite en poussière.
    « Il y a 100 000 livres sous ces ruines »
    Vers 5H00 du matin, Samir al-Mansour, son propriétaire, était chez lui et regardait les chaînes d’info arabes lorsqu’il a appris qu’un (...)

  • Médias détruits à Gaza : RSF demande à la procureure de la CPI de déterminer si ces bombardements constituent des crimes de guerre

    Depuis une semaine, les locaux de 23 médias locaux et internationaux ont été détruits par des frappes aériennes israéliennes ciblées. Les derniers bombardements en date ont détruit, samedi 15 mai, les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarie Al-Jazeera. L’armée israélienne justifie ces frappes en expliquant que des équipements du "renseignement militaire" du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, se trouvaient dans les immeubles visés. (...)