Amis des arts et de la culture de Palestine

Au Théâtre de Gennevilliers Centre Dramatique National du 12 au 14 mars 2021 Décris-ravage de Adeline Rosenstein

Véritable tour de force unique en son genre, Adeline Rosenstein entreprend avec Décris-ravage une fresque théâtrale dense et particulièrement brillante pour raconter la « Question de Palestine », ce territoire d’antique Terre Sainte au centre d’enjeux politiques, symboliques et imaginaires comme aucun autre au monde. La traversée se présente ici comme une conférence à plusieurs voix qui explicitent les lieux, les conflits, les imaginaires, les mythologies, les récits. Avec des faits et des cartes, des espaces et des vies, mais sans image aucune, Adeline Rosenstein partage ce qu’elle a rassemblé et ce qu’elle en comprend. Un petit groupe d’acteur.trice.s reproduit des saynètes, des séquences impertinentes, ludiques ou critiques, en adresse directe ou pas, jouent parfois des extraits de pièces de théâtre arabe méconnues. À travers cet immense canevas se dessinent les représentations mouvementées de l’Histoire, traversant les conflits de Napoléon à nos jours. Décris-ravage les rend audacieusement intelligibles pour mieux les questionner et les rendre agissantes.

Textes écrits ou recueillis et mis en scène par Adeline Rosenstein (Distribution en cours)
Espace : Yvonne Harder Lumières : Arié van Egmont
Direction technique  : Jean-François Philips Création sonore : Andrea Neumann Regards scientifiques : Jean-Michel Chaumont, Mas’ud Hamdan, Henry Laurens, Julia Strutz, Tania Zittoun Production : Hanna El Fakir
Diffusion : Habemus Papam
Production : Little Big Horn
Production déléguée : Maison Ravage asbl
Partenaires : Festival Echtzeitmusik (Berlin), Ausland (Berlin), Festival Premiers-Actes (Husseren-Wesserling), Théâtre Océan Nord (Bruxelles), Centre de culture ABC (La Chaux-de-Fonds), Centre culturel André Malraux-scène nationale (Vandoeuvre-lès-Nancy), Théâtre de la Balsamine (Bruxelles)
Soutiens : Bourse du soutien aux lettres du WBT/D 2013, Bourse Odyssée pour la traduction 2013, Comité Mixte Chartreuse de Villeneuve lez Avignon / Fédération Wallonie Bruxelles 2013, Fédération Wallonie-Bruxelles – Service Théâtre, Cocof, WBI

La pièce est adaptée en bande dessinée par le dessinateur genevois Alex Baladi (Atrabile, 2016)
Décris-ravage, dans sa forme finale a été créé en plusieurs épisodes :
- épisode 1 (Festival Echtzeitmusik, Berlin, 2010) ;
- épisode 2 (Ausland-Berlin et Festival Premiers-Actes, Mulhouse, 2011) ;
- épisode 3 (Festival Premiers Actes, Mulhouse, 2013) ;
- épisode 4 (Théâtre Océan Nord, Bruxelles, 2014) ;
- épisode 5 (Centre de culture ABC, La Chaux-de-Fonds et Centre culturel André Malraux-scène nationale, Vandoeuvre-lès-Nancy 2015),
- épisode 6 et fin (Théâtre de la Balsamine, Bruxelles, 2016)

Vendredi 12.03 19h Réserver
Samedi 13.03 18h Réserver
Dimanche 14.03 16h Réserver

Tarifs à partir de 6€ / 10 ?€ pour touts avec le carnet T2G

Adeline Rosenstein

Allemande, Adeline Rosenstein a grandi à Genève, étudié à Jérusalem et Berlin, travaillé entre Buenos Aires, Berlin et Bruxelles. Elle s’est formée au clown auprès de Pierre Dubey à Genève, au jeu d’acteur à l’école Nissan Nativ de Jérusalem, puis à la mise en scène à l’école Ernst Busch à Berlin. À Berlin elle développe une écriture basée sur des travaux de chercheurs en sciences sociales (Tania Zittoun, Jean-Michel Chaumont). Ses pièces que l’on peut qualifier de documentaires, traitent de sujets très divers : les exilés juifs allemands en Argentine pendant la dernière dictature militaire, ou l’histoire des discours d’experts de la traite des femmes. Elle vit depuis 2009 à Bruxelles où elle crée les 6 épisodes de Décris Ravage entre 2010 et 2016. Depuis 2017 elle fabrique le Laboratoire Poison, documentaire sur la représentation et la répression de mouvements de résistance. Elle travaille également en tant que comédienne, dramaturge et traductrice de l’allemand pour différentes compagnies de théâtre.

T2GThéâtre de Gennevilliers
Centre Dramatique National
41, avenue des Grésillons 92230 Gennevilliers



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)

  • Gare au faucon : Ce que nous réserve Joe Biden en matière de politique étrangère

    Le monde sera-t-il un endroit plus sûr si Joe Biden remplace Donald Trump à la Maison-Blanche ? Rien n’est moins sûr. Le futur nouveau président des États-Unis a commencé sa carrière politique en protestant contre la guerre au Vietnam. Mais par la suite, le sénateur démocrate devenu vice-président d’Obama a pris fait et cause pour toutes sortes de guerres directes et indirectes. Portrait d’un produit pur jus de l’impérialisme US qui ne présage rien de bon pour la paix dans le monde. (IGA)
    Des millions de (...)

  • Les progressistes continueront à se battre pour la Palestine – avec ou sans Biden

    "Biden peut essayer d’ignorer ces voix, y compris celles des mouvements populaires et des coalitions comme Black Lives Matter qui ont défendu la liberté des Palestiniens. Mais comme d’autres causes urgentes – dégradation du climat, soins de santé pour tous, droits des travailleurs – la Palestine ne disparaîtra pas de sitôt de l’ordre du jour de la gauche."
    Lire la suite de cet article d’Edo Konrad, rédacteur en chef du site +972mag.com en date du 10 novembre dernier sur lesite de l’Agence.
    Lire aussi (...)