Amis des arts et de la culture de Palestine

Au Théâtre de Gennevilliers Centre Dramatique National du 12 au 14 mars 2021 Décris-ravage de Adeline Rosenstein

Véritable tour de force unique en son genre, Adeline Rosenstein entreprend avec Décris-ravage une fresque théâtrale dense et particulièrement brillante pour raconter la « Question de Palestine », ce territoire d’antique Terre Sainte au centre d’enjeux politiques, symboliques et imaginaires comme aucun autre au monde. La traversée se présente ici comme une conférence à plusieurs voix qui explicitent les lieux, les conflits, les imaginaires, les mythologies, les récits. Avec des faits et des cartes, des espaces et des vies, mais sans image aucune, Adeline Rosenstein partage ce qu’elle a rassemblé et ce qu’elle en comprend. Un petit groupe d’acteur.trice.s reproduit des saynètes, des séquences impertinentes, ludiques ou critiques, en adresse directe ou pas, jouent parfois des extraits de pièces de théâtre arabe méconnues. À travers cet immense canevas se dessinent les représentations mouvementées de l’Histoire, traversant les conflits de Napoléon à nos jours. Décris-ravage les rend audacieusement intelligibles pour mieux les questionner et les rendre agissantes.

Textes écrits ou recueillis et mis en scène par Adeline Rosenstein (Distribution en cours)
Espace : Yvonne Harder Lumières : Arié van Egmont
Direction technique  : Jean-François Philips Création sonore : Andrea Neumann Regards scientifiques : Jean-Michel Chaumont, Mas’ud Hamdan, Henry Laurens, Julia Strutz, Tania Zittoun Production : Hanna El Fakir
Diffusion : Habemus Papam
Production : Little Big Horn
Production déléguée : Maison Ravage asbl
Partenaires : Festival Echtzeitmusik (Berlin), Ausland (Berlin), Festival Premiers-Actes (Husseren-Wesserling), Théâtre Océan Nord (Bruxelles), Centre de culture ABC (La Chaux-de-Fonds), Centre culturel André Malraux-scène nationale (Vandoeuvre-lès-Nancy), Théâtre de la Balsamine (Bruxelles)
Soutiens : Bourse du soutien aux lettres du WBT/D 2013, Bourse Odyssée pour la traduction 2013, Comité Mixte Chartreuse de Villeneuve lez Avignon / Fédération Wallonie Bruxelles 2013, Fédération Wallonie-Bruxelles – Service Théâtre, Cocof, WBI

La pièce est adaptée en bande dessinée par le dessinateur genevois Alex Baladi (Atrabile, 2016)
Décris-ravage, dans sa forme finale a été créé en plusieurs épisodes :
- épisode 1 (Festival Echtzeitmusik, Berlin, 2010) ;
- épisode 2 (Ausland-Berlin et Festival Premiers-Actes, Mulhouse, 2011) ;
- épisode 3 (Festival Premiers Actes, Mulhouse, 2013) ;
- épisode 4 (Théâtre Océan Nord, Bruxelles, 2014) ;
- épisode 5 (Centre de culture ABC, La Chaux-de-Fonds et Centre culturel André Malraux-scène nationale, Vandoeuvre-lès-Nancy 2015),
- épisode 6 et fin (Théâtre de la Balsamine, Bruxelles, 2016)

Vendredi 12.03 19h Réserver
Samedi 13.03 18h Réserver
Dimanche 14.03 16h Réserver

Tarifs à partir de 6€ / 10 ?€ pour touts avec le carnet T2G

Adeline Rosenstein

Allemande, Adeline Rosenstein a grandi à Genève, étudié à Jérusalem et Berlin, travaillé entre Buenos Aires, Berlin et Bruxelles. Elle s’est formée au clown auprès de Pierre Dubey à Genève, au jeu d’acteur à l’école Nissan Nativ de Jérusalem, puis à la mise en scène à l’école Ernst Busch à Berlin. À Berlin elle développe une écriture basée sur des travaux de chercheurs en sciences sociales (Tania Zittoun, Jean-Michel Chaumont). Ses pièces que l’on peut qualifier de documentaires, traitent de sujets très divers : les exilés juifs allemands en Argentine pendant la dernière dictature militaire, ou l’histoire des discours d’experts de la traite des femmes. Elle vit depuis 2009 à Bruxelles où elle crée les 6 épisodes de Décris Ravage entre 2010 et 2016. Depuis 2017 elle fabrique le Laboratoire Poison, documentaire sur la représentation et la répression de mouvements de résistance. Elle travaille également en tant que comédienne, dramaturge et traductrice de l’allemand pour différentes compagnies de théâtre.

T2GThéâtre de Gennevilliers
Centre Dramatique National
41, avenue des Grésillons 92230 Gennevilliers



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La Chambre préliminaire de la CPI rend sa décision sur la demande du Procureur relative à la compétence territoriale concernant la Palestine

    Aujourd’hui, le 5 février 2021, la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé, à la majorité, que la compétence territoriale de la Cour dans la situation en Palestine, un État partie au Statut de Rome de la CPI, s’étend aux territoires occupés par Israël depuis 1967, à savoir Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.
    Le 20 décembre 2019, le Procureur a annoncé la conclusion de l’examen préliminaire de la situation en Palestine. Le Procureur avait conclu que (...)

  • Covid-19 : les Palestiniens abandonnés à leur sort pendant qu’Israël vaccine à tour de bras

    Alors que les Israéliens enregistrent un nombre record de vaccinations, les territoires occupés font toujours des pieds et des mains pour obtenir un vaccin contre le coronavirus.
    Israël s’est vanté de surpasser les autres pays avec sa campagne de vaccination contre le virus Covid-19, plus de 12 % de sa population ayant reçu la première de deux injections depuis décembre.
    Pfizer se vend au plus offrant
    Le pays cherche à être le premier au monde à réussir à se libérer de la Covid-19, en faisant (...)

  • COMMENT UN HOMME INTÈGRE ET COURAGEUX, À LA TÊTE DE L’UNRWA, A ÉTÉ LAMINÉ PAR LES MÉTHODES NAUSÉABONDES DU LOBBY ISRAÉLIEN

    L’enquête de l’ONU sur Pierre Krähenbühl, ancien commissaire général de l’UNRWA, obligé de démissionner après avoir été traîné dans la boue, montre que les accusations portés contre lui étaient fausses, et que le dossier est vide.
    Pierre Krahenbühl, a en fait commis une faute impardonnable : il a défendu les réfugiés palestiniens jusqu’au bout. Il s’est démené pour faire vivre cet organisme des Nations Unies, chargé de veiller à la sécurité alimentaire, sanitaire et éducative des réfugiés palestiniens. Y compris (...)